La chine est-elle socialiste?

    Partagez
    avatar
    WALDEC
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 16
    Date d'inscription : 23/06/2011

    La chine est-elle socialiste?

    Message par WALDEC le Jeu 23 Juin - 3:17

    La chine est elle socialiste?

    En lisant un ouvrage de Andreani, sa thèse par du postulat que la chine est selon les critères léninisme dans un socialisme inférieur et aura à résoudre bientôt de nouvelles contradictions opérant avec la lutte des classes pour soit un retour au capitalisme, soit passer à un stade supérieur du socialisme notamment en développant la démocratie sociale des unités de productions et développer les services publiques.

    Dire que la Chine ne serait pas socialiste alors que ces banques, sa monnaie, l'éducation, les transports, la santé, des secteurs clés de la production appartiennent à l'Etat chinois et qu'elle adopte une certaine forme de planification en opposition au tout marché (naissance, éducation, santé, production, écologie, énergie, infrastructure...) reviendrait à dire que le modèle le plus efficient serait le capitalisme.

    Au niveau idéologique, cela laisserait à ne pas penser la supériorité d'un autre modèle sociale sur le système capitaliste.

    l'anniversaire des 90 ans du Parti communiste chinois ne renie pas ses origines, bien au contraire. de plus, des nombreux intellectuels marxiste donnent des cours dans les plus grandes universités chinoise alors qu'ils sont occultés ailleurs dans le monde.

    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Joe le Jeu 23 Juin - 14:30

    Je pense qu'il ne faut pas tomber dans l'économisme. Le socialisme est supposé être une étape de transition entre le capitalisme et le socialisme. On peut imaginer des "retours en arrière", pour mieux sauter après, comme la NEP, mais il faut que ça se fasse dans la perspective d'une victoire contre le capitalisme. Or j'ai plutôt l'impression que ce qui se profile en Chine, c'est la restauration du capitalisme. Lénine proposait la collectivisation des terres, et pourtant il disait que cette mesure restait une revendication bourgeoise, compatible avec le capitalisme. Quels arguments donne Andreani pour faire la différence entre un capitalisme d'Etat développant une part de libre marché et le "socialisme à la chinoise" ?


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    AllXS
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 35
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par AllXS le Ven 24 Juin - 16:03

    Dire que la Chine ne serait pas socialiste alors que ces banques, sa monnaie, l'éducation, les transports, la santé, des secteurs clés de la production appartiennent à l'Etat chinois et qu'elle adopte une certaine forme de planification en opposition au tout marché (naissance, éducation, santé, production, écologie, énergie, infrastructure...) reviendrait à dire que le modèle le plus efficient serait le capitalisme.

    Peux-tu résumer les arguments de Andreani sur chacun des points que tu soulèves dans la citation du dessus ?
    Quelques arguments en attendant de développer le sujet :


    1) Il y a toujours des banques de "prêt politique" mais les principales banques chinoises ont été privatisées depuis les réformes de 1979 et 1994. Depuis l'adhésion de la Chine dans l'OMC en 2001 les banques étrangères peuvent concurrencer les banques chinoises pour avoir accès à l'épargne des travailleurs et toutes les principales banques mondiales ont des capitaux dans les banques chinoises, y compris les banques centrales spécialisées dans des secteurs de développement. Il n'y a plus que la Banque du peuple qui est aux mains de l'Etat central

    2) Il n'y a plus, à ma connaissance, de planification dans aucun domaine.

    2.1 : dans le secteur social, les Danwei ont été massivement privatisées ou transformées en succursales commerciales. Je rappelle qu'avant c'était une administration publique et des services publics (n'appartenant ni à l'Etat ni aux collectivités locales) chargée de tous les aspects du bien-être des travailleurs (services en tout genre, loisirs, logement, santé, mariage etc...) et même du travail (gestion des salaires, couverture des risques au travail). Aujourd'hui la couverture sociale n'est plus assurée que par quelques grosses entreprises qui peuvent se le permettre pour concurrencer les entreprises de taille modeste dans l'accès à la main d'oeuvre. Aucune couverture centrale n'est organisée par l'Etat, si ce n'est les régimes de couverture maladie pour les agriculteurs, et quelques régimes de pensions dans quelques secteurs

    2.2 : La réforme des entreprises d'Etat pendant le 9e plan quinquénal après les réformes de 1994 s'est faite sur la doctrine néo-libérale du Zhua da fang Ziao ("se débarrasser des petites entreprises et reprendre en main les grandes entreprises") ... Autrement dit c'est le retour par la fenêtre de la ligne Shaoqi contre la ligne de Mao, qui a toujours refusé que la Chine ait une stratégie de développement basée sur des monopoles. Résultats : privatisations massives, chômage de masse, inégalités massives des revenus du travail (Gini à 0,4 aujourd'hui), explosion des accidents du travail etc ...

    2.3 : depuis 2001 et plus encore depuis 2005 les entreprises étrangères sont encouragées à s'implanter hors des zones franches. Aujourd'hui une grande partie de la croissance chinoise est due à l'explosion des joint-ventures sino-étrangères. Ces conglomérats sont les premières industries d'exportations de Chine. Dernière chose, depuis toutes les contre-réformes des années 90-2000, mêmes les entreprises publiques d'Etat sont côtées à la bourse de Shangaï ("entreprises à chapeau rouge")

    3) Le modèle universitaire chinois est assez proche de celui des Etats-unis (key universities), avec toutes les inégalités d'accès à l'éducation supérieure que ça induit. Je n'ai jamais entendu parlé de système de bourse non plus, mais je peux me tromper.
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Joe le Sam 25 Juin - 11:03

    Je pense qu'il faudrait effectivement que Waldec précise certaines choses. Cependant j'ai fait vite fait des recherches ce matin pour vérifier, et je vois que tu fais beaucoup d'erreurs.

    1) Il y a toujours des banques de "prêt politique" mais les principales banques chinoises ont été privatisées depuis les réformes de 1979 et 1994.
    En fait la majorité des banques ne sont pas privatisées. En 2006, 98% des actifs financiers étaient propriété de l’État.

    Il n'y a plus que la Banque du peuple qui est aux mains de l'Etat central
    Non, il y a d'autres banques majeures : la Banque de développement de Chine, la Banque agricole de Chine, la Banque de construction de Chine, la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Tu remarqueras à l'occasion que tu fais aussi erreur sur les réformes, car c'est en 1994 que fut créée cette dernière banque.

    Aujourd'hui la couverture sociale n'est plus assurée que par quelques grosses entreprises qui peuvent se le permettre pour concurrencer les entreprises de taille modeste dans l'accès à la main d'oeuvre. Aucune couverture centrale n'est organisée par l'Etat, si ce n'est les régimes de couverture maladie pour les agriculteurs, et quelques régimes de pensions dans quelques secteurs
    A te lire on a l'impression que la Chine suit un long déclin en matière de couverture sociale. Sauf que tu oublies d'évoquer les nombreuses réformes mises en place depuis 1978 et plus dernièrement. Tes affirmations me semblent erronées ou partiales. Ne serait-ce que face à ces données :

    Extension de la couverture sociale

    Spoiler:
    Dans un système d’économie planifiée, seuls les salariés des entreprises d’Etat pouvaient bénéficier de prestations sociales. Depuis que la Chine a entrepris des réformes et s’est ouverte vers l’extérieur parallèlement au développement de multiples structures de propriété des entreprises et à la diversification des formes d’emploi, le nombre de personnes couvertes par le système d’assurance sociale a augmenté régulièrement. L’assurance vieillesse de base couvre tous les salariés des entreprises établies en ville, les entrepreneurs indépendants et les personnes exerçant des formes d’emploi flexibles. A la fin du mois de juin de 2004, 160 millions de personnes étaient affiliées au régime d’assurance vieillesse de base, dont 40 millions de retraités, ce qui fait de ce régime le régime le plus important au monde. En outre, les salariés et retraités des établissements d’utilité publique étaient affiliés à d’autres régimes de retraites financés par le budget de l’Etat et les unités de travail. Le régime de l’assurance chômage auquel seuls les salariés des entreprises d’Etat étaient affiliés est maintenant appliqué à tous les salariés des entreprises et établissements en ville. A la fin du mois de juin 2004, 100 millions de personnes étaient affiliées à ce régime et 4,5 millions de personnes touchaient des allocations de chômage. La réforme de l’assurance maladie a débuté en 1998 et, à la fin du mois de juin 2004, 116 millions de salariés des établissements d’utilité publique et des entreprises en ville étaient couverts par l’assurance maladie. Le Règlement sur l’assurance contre les accidents du travail est entré en vigueur en 2004. Auparavant, seules les entreprises d’Etat étaient concernées. Désormais, ce règlement s’applique à toutes sortes d’entreprises en ville. A l’heure actuelle, environ 50 millions de personnes bénéficient de cette assurance. Le système de garantie du minimum vital ne se limite plus à fournir une aide sociale aux pauvres des villes sans emploi ou aux personnes qui doivent subvenir aux besoins de leur famille, il couvre également tous les citadins dont le revenu familial par habitant est inférieur à la norme locale prévue par la loi. Ce système de garantie du revenu minimal a été mis en place dans toutes les villes. En 2003, 22 millions de personnes en bénéficiaient. L’extension de la couverture de la protection sociale a permis aux groupes vulnérables (personnes âgées, chômeurs, malades,
    blessés) et aux économiquement faibles de bénéficier de ce système et leur a permis de partager les fruits du développement économique, favorisant ainsi l’équité, la stabilité et l’harmonie au sein de la société.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    2) Il n'y a plus, à ma connaissance, de planification dans aucun domaine.
    La plupart des domaines sont soumis à la planification. Je te mets un lien vers un document en anglais, dont je cite quelques parties pour ceux qui ne lisent pas cette langue :


    • "Bien que les plans économiques aient été pratiqués en Chine depuis 1953, lorsque le premier plan quinquennal commença, sa nature a changé après les réformes économiques commencées en 1979. L'introduction du marché a réduit l'importance de la planification centrale, mais plus récemment la récession économique mondiale et d'actives politiques d'intervention macro-économique chinoises ont augmenté l'importance de la planification économique".
    • Le rôle de la planification dans l'économie chinoise. L'économie chinoise est une économie mixte dans la mesure où elle combine d'importantes caractéristiques d'une économie de marché et d'une économie planifiée. [...] A partir de 1978, le gouvernement chinois modifia graduellement le système économique pour aller vers plus d'économie de marché, en permettant à des entreprises non-étatiques de produire et de concurrencer des entreprises d’État. La Commission pour la restructuration du système économique fut établie en 1982 pour diriger la réforme économique.[...] En 2006 elle fut renommée Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR) [...]. La CNDR continue de préparer des plans quinquennaux sur la base d'un avant-projet du Comité central du Parti communiste. Chaque plan doit être approuvé par l'Assemblée nationale populaire.
    • Le plan contient 16 points, qui touchent entre autres : l'agriculture, l'industrie, le secteur des services, le développement urbain et régional, l'énergie et l'environnement, l'éducation, les sciences et les technologies, la culture, la défense.
    • La mise en place du plan se fait : "A. En utilisant des ressources sous le contrôle direct du gouvernement (comme sous une économie socialiste) en demandant à des entreprises des types spécifiques de biens et services. En outre, le gouvernement chinois a un contrôle direct des citoyens dans leur comportement économique et peut ordonner aux citoyens d'accomplir des cibles du Plan. Un exemple notable est le contrôle du taux de natalité sous la politique de l'enfant unique par famille. [...] B. En influençant les activités des agents économiques dans le secteur privé. 1. Utilisation de dépenses publiques pour obtenir le travail d'organisations économiques privées. Contracter des projets gouvernementaux. 2. Utiliser des incitations économiques pour influencer le travail d'organisations économiques non-gouvernementales, incluant des taxes et des subventions en matière de politiques fiscales, et en fixant les taux d'intérêt et la quantité de monnaie comme dans les politiques monétaires. En réalité, la production de nombreux secteurs de l'économie chinoise est menée aussi bien par des entreprises étatiques que non-étatiques. C'est parce-que le gouvernement chinois est pragmatique et en autorisant les deux types d'entreprises à se concurrencer pour augmenter l'efficacité économique."
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    J'essaierai de revenir plus tard sur ce que j'ai trouvé pour l'éducation.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    AllXS
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 35
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par AllXS le Sam 25 Juin - 15:31

    Je suis impatient de voir ta synthèse sur le système universitaire chinois, ne connaissant pas beaucoup le sujet. Excuse par avance des imprécisions, je ne citerai pas de chiffres, n'ayant pas mes sources à portée.



    En fait la majorité des banques ne sont pas privatisées. En 2006, 98% des actifs financiers étaient propriété de l’État.

    Je n'ai pas parlé de la majorité des banques (je n'en savais rien), mais des principales banques chinoises. Après 1979 la Banque du Peuple a vu la fin de son monopole, il y a eu déconcentration du système bancaire et la mise en place de banques de développements (communications, crédit agricole, etc...). Mais ce n'est qu'après les réformes de 1994 que les 4 principales banques chinoises (et d'autres) ont pu évoluer vers un statut de banque commerciale. Quelle est ta source sur les actifs financiers ? c'est intéressant mais ça m'étonne beaucoup. Sais-tu par exemple que presque 1/4 des actifs financiers sont considérés par les autorités comme pourries ? (à cause du système de crédit qui n'est pas encadré et qui fonctionne sur les relations personnelles entre fonctionnaires locaux, directeurs d'entreprises et de banques. c'est d'ailleurs un des éléments qui fait s'arracher les cheveux aux dirigeants centraux dans leurs arbitrages politiques entre soutien à la consommation intérieure et assainissement des capitaux/investissements. Ce que tu avances m'étonnes beaucoup aussi vu que depuis l'extension du système de contrats en 1988 les gouvernements locaux et les entreprises peuvent se financer sur des marchés extérieurs (à moins que tu ne parlais des actifs financiers dans les banques).


    Non, il y a d'autres banques majeures : la Banque de développement de Chine, la Banque agricole de Chine, la Banque de construction de Chine, la Banque industrielle et commerciale de Chine. Tu remarqueras à l'occasion que tu fais aussi erreur sur les réformes, car c'est en 1994 que fut créée cette dernière banque.

    Oui, mais ces banques sont semblables à toutes les banques de développement des autres pays capitalistes, elles se financent sur les marchés extérieurs. Le seuil plafond pour les fonds extérieurs est de 20-25% si j'ai bonne mémoire. Je me souviens d'un exemple précis : la HSBC a plus de 20% dans la banque des communications.

    A te lire on a l'impression que la Chine suit un long déclin en matière de couverture sociale. Sauf que tu oublies d'évoquer les nombreuses réformes mises en place depuis 1978 et plus dernièrement. Tes affirmations me semblent erronées ou partiales. Ne serait-ce que face à ces données :

    Plusieurs éléments complémentaires à ma première argumentation :

    1) Le revenu disponible brut des ménages chinois est un des plus bas du monde, et leur taux d' épargne une des plus élevée au monde. Cela s'explique principalement par des comportements d'épargne de précaution vu la faiblesse ou l'inexistence du système social pour la majorité des travailleurs. Qu'il y ait des législations prises par l'Assemblée du Peuple est une chose, qu'elles soient appliquées par les gouvernements locaux en est une autre. Si tu t'intéresses à l'actualité en Chine, tu sais très bien le décalage qu'il y a entre les lois et leur application. ça fait 20 ans que l'Etat central essaie d'imposer un système social aux entreprises, qui jouent de leurs appuis dans les administrations locales pour contourner les lois sociales ... sans succès donc.

    2) Pour revenir sur les arguments du texte :

    2.1 : Les anciennes entreprises d'Etat privatisées ne sont plus légalement tenues d'assurer une protection sociale à leur travailleur. Cela se comprend par le fait que les grandes entreprises préfèrent donner des avantages en termes de logement familial/restauration/loisirs/services en tout genre pour garder leurs employés (car même en temps de crise il y a une forte concurrence des entreprises pour s'accaparer la main d'oeuvre). Dans certaines municipalités/préfectures il y a des marchés de l'emploi qui sont organisées par les entreprises où les services proposés par les entreprises sont déterminants

    2.2 : Assurance chômage et pension. Vu l'ampleur du sous-emploi dans l'économie chinoise, très peu de chômeurs sont indemnisés. Et ceux qui le sont, le sont très faiblement (je citerai des chiffres si tu me le demandes). Au moins 30% des diplômés sont au chômage les premières années, sans compter les Xiagang, qui sont une catégorie de chômeurs non officiels (bien qu'ils aient été récemment intégrés dans les stats officielles du chômage urbain) ils touchent un salaire de subsistance sans avoir à travailler pour l'entreprise. C'est une stratégie souvent utilisée pour contourner le versement des pensions. Je ne compte pas non plus les immigrés de l'intérieur ((mingong), qui sont souvent employés au black. En fait les premiers dispositifs de protection pour les chômeurs officiels datent des années 2000. Après un licenciement, les entreprises ne sont plus légalement tenues de verser des indemnités, ce qui pousse les travailleurs à accepter très souvent une réintégration pour des salaires beaucoup plus bas ou des rémunérations forfaitaires ou sur un poste avec des conditions de travail dégradées. Enfin, dernier élément la Chine compte énormément de PME (et d'auto-entrepreneurs) qui réussissent, mais qui sont du coup incapables de rivaliser avec les grandes entreprises en termes de prestations sociales. On a donc un système de sécurité sociale qui est tout sauf centralisé et applicable à l'ensemble des catégories de travailleurs chinois, contrairement à ce que tes textes laissent entendre.



    3) Sur la planification. Dans l'URSS de Khrouchtchev aussi il y avait une planification décentralisée. Cela n'empêchait pas que les mécanismes d'échanges se faisaient sur un système de marché. D'ailleurs même dans une planification centralisée il y a des marchés. Mao a d'ailleurs défendu une forme décentralisée de planification.

    3.1 : 1980-1990 : fin du double système de prix (un prix pour les moyens de productions fixés par le Plan et un autre fixé par le marché pour les biens de consommation)

    3.2 : il est dit dans ce texte que l'économie chinoise est une économie mixte, permettant la concurrence entre privé et public. Faux. Car premièrement la stratégie des dirigeants centraux a toujours été de constituer des secteurs stratégiques capables de résister à la concurrence mondiale, avoir des champions d'industrie et de service en délaissant les autres secteurs (voir la réforme des entreprises d'Etat dans mon argumentation précédente). Deuxièmement le secteur public a une productivité globale inférieure à celle du secteur privé (malgré une formation plus avancée chez les travailleurs du public !) Depuis les années 2000 il y a plus d'entreprises privées que d'entreprises publiques, beaucoup ont connu des difficultés face à l'ouverture des marchés après 2001.

    3.3 : révision constitutionnelle de 2004 : le principe de propriété privée est déclaré inviolable, revoté par le congrès du PCC de 2005.


    4) Enfin ton dernier texte mentionne des mécanismes d'incitations et des instruments économiques comme les taxes/subventions et les taux d'intérêts comme élément du système de planification ... alors en France on est encore sous le commissariat général au plan c'est ça ?


    avatar
    WALDEC
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 16
    Date d'inscription : 23/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par WALDEC le Dim 24 Juil - 21:05

    Quels arguments donne Andreani pour faire la différence entre un capitalisme d'Etat développant une part de libre marché et le "socialisme à la chinoise" ?

    Il dit que c'est un système bâtard. mais l'objectif de l'Etat reste l'orientation vers le socialisme au plus haut niveau de l'appareil chinois. Andréani dit que cela ne peut être qu'une rapide transition. Les volontés de la chine de renouer avec son passé communistes lié à ces quatre vingt dix ans peut préparer la société à se tourner vers le socialisme pour sortir du socialisme de marché. Il verrait le type chinois comme un modèle langien de planification concurrentiel.

    Il précise que la NEP n'est pas un socialisme de marché comme le laisse croire Robert Hue mais bien un système planifié.

    AllXS
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 35
    Date d'inscription : 18/06/2011

    La chine est-elle socialiste?

    Message par AllXS le Dim 24 Juil - 22:04

    WALDEC : Andréani utilise t'il de la documentation de première main du PCC, ou ne prend il que les déclarations officielles ? Si oui, peux-tu prendre le temps de recopier ou scanner celles qui te semblent les plus importantes pour qu'on comprenne mieux leur stratégie ??


    Avant de pouvoir poursuivre ce débat, je pense qu'il est utile de rappeler qu'avec la recrudescence du mouvement ouvrier en Chine il y a une vraie nostalgie de la Chine révolutionnaire d'avant 78, l'époque du "bol de riz en fer" et de la "grande marmite" (égalitarisme et pas de chômage). Les analystes politiques chinois et les chercheurs occidentaux considèrent que les mouvements ouvriers des années 90-2000, faute d'organisation et de ligne idéologique, ont eu tendance à se replier sur les anciens cadres idéologiques du maoïsme et ont une vraie nostalgie des acquis du socialisme.

    A la tête de l'Etat il n'y a jamais eu de renoncement officiel au socialisme. Même pendant les privatisations massives des années 90-2000 on n' utilisait pas le terme de "privatisation", vu qu'au début elles étaient partielles. Quand il y a eu des privations intégrales d'entreprises d'Etat ils n'ont jamais parlé de repli tactique mais plutôt d'une "modernisation" du système socialiste, des méthodes de management etc.... donc méfiance sur le contenu de ce qu'ils appellent "socialisme". Le système révolutionnaire d'avant 78 avait certes commis des erreurs, mais pas certainement pas au point de faire régresser le socialisme pendant 40 ans, le révisionnisme a aussi touché le PCC
    avatar
    WALDEC
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 16
    Date d'inscription : 23/06/2011

    la chine selon andréani

    Message par WALDEC le Dim 24 Juil - 22:06

    voici un lien sur son blog

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Alain Poitras le Ven 11 Mai - 9:57

    Je trouve que la Chine a bien changé depuis la glorieuse époque de Mao.

    Ce pays est selon moi en voie de devenir un des pires pays capitaliste totalitaire. Les millionnaires y foisonnent ainsi que les appartements de luxe auxquels le prolétariat n'aura jamais accès. Ce n'est vraiment plus une société socialiste. Le fossé entre riches et pauvres ne cesse de s'y agrandir comme partout ailleurs.

    Mao doit bien se retourner dans sa tombe ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ajout le 11 mai :

    Ce que je trouve étrange est que lorsque la Chine a déclaré être en faveur de l'entreprise privée et l'enrichissement des chinois il y a une dizaine d'années, il semble que des milliers d'entre-eux étaient déjà millionnaires ...

    Comment ont-ils réussi à accumuler tant d'argent dans un pays où le salaire moyen des travailleurs dans les villes est encore aujourd’hui la moitié du salaire minimum des pays occidentaux ?

    Avec un salaire de 10000$ par année, sans jamais dépenser un sou pour vivre, ça prend 100 ans pour accumuler un million (sans considérer les intérêts) ...

    Ma théorie là-dessus est que ces riches avaient peut-être accumulé des fortunes illégalement, par la corruption ou des activités criminels et qu'ils ont maintenant pris le contrôle du gouvernement, comme ils l'avaient au début du siècle dernier avant que Mao fasse le grand ménage.

    Sinon que ces riches aient fait fortune à Hong Kong avant que l'île ne soit remise à la Chine en 1997 ... Mais ce n'est pas moins pire car le résultat est le même. J'ai vu dernièrement dans un documentaire à la télé que des pauvres à Hong Kong étaient forcés de vivre dans des espèces de cages en broches métalliques comme des animaux, sans aucune intimité et dans des conditions insalubres et dangereuses.

    Que ceux pouvant éclairer ma lanterne à ce sujet ne se gênent pas ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Thomas Sankara
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 13
    Date d'inscription : 08/05/2012

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Thomas Sankara le Dim 10 Juin - 20:41

    Non à mon avis, la chine n'est pas socialiste et encore moins communiste. Les banques et les entreprises capitalistes ont été privatisé, les ouvriers ne participent pas à la direction de leurs usines, les "progrès" ne profitent qu' a une minorité, l'armée chinoise n'est plus une armée populaire mais une armée au service de la bourgoisie, les entrprises n'ont qu'un principe: celui de produire, produire, toujours produire comme une économie capitaliste, l'exploitation des classes populaires à l'étranger tel qu'en afrique ou les entreprises chinoises volent les terres des paysans et agissent donc exactement de la mème manière que les occidentaux capitalistes sans compter que la médecine et l'écucation sont loin d'avoir acquise le niveau de l'urss ou de cuba.

    Non la chine n'est pas socialiste, c'est un capitalisme d'état, une sociéte ou les profits sont réparti entre l' état et la bourgoisie.
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Joe le Dim 10 Juin - 22:34

    Je ne crois pas que les banques chinoises aient été privatisées. A ma connaissance il existe 3 ou 4 banques d'Etat.


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    marquetalia
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 117
    Date d'inscription : 21/02/2012

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par marquetalia le Sam 18 Aoû - 15:17

    il faut absolument soutenir la rp de chine face à l impérialisme revanchard japonais attisé par les milieux ultranationalistes nippons [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à force,l impérialisme du soleil levant obtiendra la reconnaissance internationale de ses revendications territoriales aux dépends de la chine,de taiwan et de la corée du sud,il y a deja des troupes japonaises a djibouti pour préparer un blocus de l afflux de pétroliers vers la république populaire de chine,et les pays soutenus par la chine au proche orient-soudan,erythrée,iran-sont les prochaines cibles des u.s.a.

    jean-edouard
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 11
    Date d'inscription : 15/01/2013

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par jean-edouard le Sam 19 Jan - 17:08

    Quand le communisme fonctionne (beaucoup) mieux que le capitalisme, les médias renomment le système ultracapitaliste. Dans les faits, l'économie chinoise est dirigée par l'Etat, tout en laissant une place aux entreprises privées. En Occident, ce sont les grandes entreprises et les ploutocrates (les "medef") qui dirigent l'économie. Et on peut le dire franchement, ça ne marche plus du tout.
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Pedro le Sam 19 Jan - 17:59

    Le socialisme, c'est - effectivement - un processus de transition entre capitalisme et communisme, à partir du moment où la classe ouvrière est au pouvoir (avant, c'est la guerre populaire, la lutte révolutionnaire, ce qu'on voudra).

    Mais l'avancement de ce processus n'est pas une question de ratio propriété publique/propriété privée ! Le socialisme, ce n'est pas seulement la propriété d'État, un État qui (cela va de soi...) serait "du peuple tout entier"... C'est aussi la transformation des rapports de production (intellectuels/manuels, dirigeants/dirigés) et des TOUS les rapports sociaux (hommes/femmes, jeunes/moins jeunes, villes/campagnes, centre-villes/banlieues, rapports interrégionaux, rapports inter-"raciaux", "droit bourgeois", coutumes, "traditions" etc. etc.) en direction du communisme (plus d'exploitation, plus d'oppression, plus d'inégalités).
    Sur ce point, l'on peut dire que la Chine n'a plus rien de socialiste depuis le milieu des années 70, tout comme avait largement dévié, c'est malheureux à dire, l'URSS dès le milieu des années 30...
    avatar
    erve
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 95
    Date d'inscription : 19/07/2011

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par erve le Dim 24 Mar - 13:42

    Sur la question, à lire cet article : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
    Si pas le temps, la dernière partie :"Conviendrait-il d’abandonner ou d’améliorer les éléments socialistes de l’économie de marché ?
    Si vraiment pas le temps du tout, lire les derniers paragraphes ("primo", "secundo", "tertio").

    C'est écrit par des marxistes chinois. L'article montre la lutte des idées (et des classes) entre idéologues de droite et ceux de gauche en Chine, concernant le rôle de la propriété privée et publique de telle partie de l'économie, les dangers/menaces et le rôle du gouvernement et du parti ainsi que des travailleurs chinois.
    C'est brillant et bien documenté, ça fait plaisir de lire pour une fois des textes actuels marxistes en provenance de Chine. Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: La chine est-elle socialiste?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 2:57