Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Partagez
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Alain Poitras le Ven 11 Mai - 9:07

    La grève étudiante de 2012 au Québec

    Comme vous le savez peut-être, il y a une très sérieuse "grève" étudiante au Québec depuis le 20 février 2012. Nos étudiants protestent ainsi contre les faramineuses augmentations de frais de scolarité que veut leur imposer notre gouvernent libéral de droite, des bandits à la solde de la mafia ...

    Il y a depuis cette date plusieurs manifestations étudiantes par jour dans plusieurs villes du Québec et ça prend sans cesse de l'ampleur. Lors de l'une d'elle en avril à Montréal, il y avait plus de 200000 manifestants. Le parti libéral a tenu le 4 mai dernier un colloque dans la petite ville Québecoise de Victoriaville en espérant qu'il n' y aurait pas trop de manifestants mais il y en a quand même eu des milliers.

    Cette manifestation a vite tourné en véritable émeute, les policiers enragés et armés jusqu'aux dents leur lançant des centaines de canettes de gaz lacrymogènes, aspergeant copieusement les yeux des manifestants avec du poivre de cayenne, leur donnant des coups de matraque sur la tête et leur tirant dessus avec des dizaines de balles de plastique dur ... Plusieurs ont subit des commotions cérébrales, de graves blessures au visage, l'un d'eux a perdu un oeil et un autre était entre le vie et la mort.

    Pendant ce temps, notre arrogant premier ministre, John James Charest, se pavanait et rigolait comme c'est son habitude devant une assemblée de ploutocrates cravatés et prétentieux. Il est encore pire que Sarkozy ... Nos médias qui sont presque tous à la solde de la droite économique s'appliquent à diaboliser le mouvement étudiant et jeter de l'huile sur le feu.

    La gauche et la droite Québécoise profondément divisées

    Évidement, toute la droite de la province se range derrière son gouvernement corrompu et toute la gauche est favorable aux étudiants. On a pu assister à de sérieuses prises de bec entre plusieurs personnalités Québécoises du monde politique et artistique. Je n'avais encore jamais vu une telle polarisation dans un débat social. Les masques ont rapidement tombé et nous avons pu voir le vrai visage des protagonistes qu'ils soient de gauche ou de droite, on sait maintenant exactement "qui est qui" ...

    Il y a plusieurs partis politiques au Québec, les plus important sont : Le Parti Libéral du Québec actuellement au pouvoir qui est soutenu principalement par la droite économique fédéraliste, les anglophones et les immigrants allophones ne parlant pas français. Le Parti Québécois indépendantiste qui se défini de centre-gauche mais qui se comporte souvent comme une girouette tournant de gauche à droite et inversement selon le sens que souffle le vent. Québec Solidaire, un parti indépendantiste qui à l'appui constant de 8% des électeurs Québécois et qui est un parti de gauche dont plusieurs idées sont très proches du marxisme. Et finalement la coalition pour l'avenir du Québec (la CAQ) qui est considéré d'extrême-droite par plusieurs. Les autres partis sont minuscules et les intentions de vote en leur faveur négligeables.

    La cheffe du Parti Québécois qui forme l'opposition officielle, Pauline Marois s'est résolument rangée du bord des étudiants - probablement par opportunisme - et ça lui a valu une nette remontée dans les intentions de vote dans les sondages. Si il y avait des élections demain matin, le parti Québécois prendrait le pouvoir à coup sûr.

    Les dirigeants de Québec Solidaire, Amir Khadir et Françoise David appuient corps et âmes nos étudiants en colère contre le pouvoir libéral. Mais malheureusement, ils n'ont encore aucune chance de prendre le pouvoir car la plupart des Québécois de gauche et/ou indépendantistes se résigneront stratégiquement à voter pour le Parti Québécois qui est le seul à pouvoir déloger le gouvernement en place. La CAQ a pris position contre les étudiants et depuis ce temps, les intentions de votes pour eux sont en chute libre.

    Je dirais à vue d'oeil qu'environ 50% des Québécois sont plutôt de gauche et 50% sont plutôt de droite, la majorité des gens sous 40 ans sont de gauche et la majorité des plus vieux de droite ... Je crois que c'est ainsi un peu partout dans le monde et c'est de très bon augure.

    Quelques sites pour en savoir plus au sujet de cette grève étudiante

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Vue aérienne de la manifestation pacifique de Victoriaville du 4 mai 2012 qui a vite tourné à l'émeute à cause de la répression policière.
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Alain Poitras le Dim 20 Mai - 1:34

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Un grand merci à tous nos cousins Français de gauche

    Soyez-y en grand nombre ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Alain Poitras le Mer 23 Mai - 9:05

    Je n'ose pas charger ce forum-ci avec de longs textes et de nombreuses images car je sais que l'hébergement des sites WEB coûte cher et que l'espace de stockage n'y est pas illimité ...

    Mais je vous invite à regarder ma couverture de la grève étudiante sur les deux forums suivants :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Comme vous pourrez le constater, l'administrateur du deuxième forum (T34) est très concerné par ce qui se passe actuellement au Québec et poste énormément d'informations sur le sujet. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Michel Come
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 193
    Date d'inscription : 12/10/2011
    Age : 70
    Localisation : France

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Michel Come le Mer 23 Mai - 16:33

    Si j'ai bien compris les informations qui me parviennent, il s'agit d'un mouvement étudiant qui repose principalement sur une revendication catégorielle. Si les organisations étudiantes savent politiser le mécontentement, et l’étendre à d'autres catégories socioprofessionnelles, il y a peut être un espoir de voir la société évoluer vers la gauche. Mais dans le cas contraire, que croyez vous qu'il arrive ? Les troubles de l'ordre public finissent toujours par profiter à ceux qui ramènent l'ordre. (J'ai fait les barricades en 1968).
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Alain Poitras le Jeu 24 Mai - 9:43

    Michel Come a écrit:Si j'ai bien compris les informations qui me parviennent, il s'agit d'un mouvement étudiant qui repose principalement sur une revendication catégorielle. Si les organisations étudiantes savent politiser le mécontentement, et l’étendre à d'autres catégories socioprofessionnelles, il y a peut être un espoir de voir la société évoluer vers la gauche. Mais dans le cas contraire, que croyez vous qu'il arrive ? Les troubles de l'ordre public finissent toujours par profiter à ceux qui ramènent l'ordre. (J'ai fait les barricades en 1968).
    C'est une crise qui dépasse largement les revendications des étudiants, c'est toute la société qui est remise en question par la gauche Québécoise. Il pourrait très bien y avoir un référendum sur la gratuité scolaire. En trois mois, cette crise a couté plus du double de ce que le gouvernement voulait aller chercher dans les poches des étudiants en 7 ans ...

    Le Parti Libéral se fera sûrement détrôner par le Parti Québécois aux prochaines élections qui auront lieu bientôt. Ces bandits à cravates baignent jusqu'au cou dans la corruption et la collusion avec la mafia, une grande enquête publique a commencé ses audiences hier sur leurs agissements ...

    Après tout, bien des révolutions commencent par les mouvements étudiants, dans les milieux intellectuels, ce fut le cas pour la célèbre "[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]" au Québec qui a pris racine dans les années '40 et qui atteint son apogée dans les années '60 , aussi à Cuba lorsque [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] était encore au pouvoir ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Michel Come
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 193
    Date d'inscription : 12/10/2011
    Age : 70
    Localisation : France

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Michel Come le Jeu 24 Mai - 13:54

    Quand il y a 200000 étudiants dans la rue, c’est impressionnant, surtout pour celui qui assiste à la manifestation. Je partage l’émotion et je comprends l’enthousiasme des participants. Vu de loin, je me demande ce qu’en pensent les 7,8 millions de québécois qui ne sont pas dans la rue. Comment réagissent les travailleurs ? On se doute bien que les bourgeois nantis et les politiciens véreux sont effrayés et se préparent à réagir pour sauver leurs privilèges. Mais les autres, tous les pantouflards gavés d’idéologie dominante, la majorité silencieuse qui regarde les émeutes à la télé, ceux là qui n’aspirent qu’à préserver leur tranquillité, ils auront peut être le dernier mot. Seule, l’unité des travailleurs, et de leurs organisations représentatives, leur engagement dans les luttes, peut déboucher autrement. Mais je ne connais pas assez le Québec pour savoir si c’est possible.

    En mai 1968, avant de rejoindre mon usine en grève, j’ai participé aux manifestations d’étudiants dans les rues de Paris. Puis j’ai adhéré au syndicat et au parti. On était des millions à faire grève, jusqu’à ce que les sociaux-démocrates, rassemblés au stade Charlety, trahissent nos espoirs, et ouvrent la voie aux accords de Grenelle. Lors des élections législatives qui suivirent, la droite gaulliste envahissait le parlement avec une écrasante majorité. Depuis le temps des barricades d’étudiants, beaucoup des camarades, que j’ai côtoyés, sont devenus hauts fonctionnaires, députés européens ou ministres, mais je n’en connais pas un, qui aurait travaillé 40 ans dans une usine. Pendant ce temps, l’alternance entre socialistes et libéraux continue à protéger les intérêts capitalistes et mon ancienne usine est aujourd’hui désafectée.
    avatar
    Alain Poitras
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 42
    Date d'inscription : 11/05/2012
    Age : 62
    Localisation : Les Laurentides au Québec

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Alain Poitras le Ven 25 Mai - 9:50

    Michel Come a écrit:Quand il y a 200000 étudiants dans la rue, c’est impressionnant, surtout pour celui qui assiste à la manifestation. Je partage l’émotion et je comprends l’enthousiasme des participants. Vu de loin, je me demande ce qu’en pensent les 7,8 millions de québécois qui ne sont pas dans la rue. Comment réagissent les travailleurs ? On se doute bien que les bourgeois nantis et les politiciens véreux sont effrayés et se préparent à réagir pour sauver leurs privilèges. Mais les autres, tous les pantouflards gavés d’idéologie dominante, la majorité silencieuse qui regarde les émeutes à la télé, ceux là qui n’aspirent qu’à préserver leur tranquillité, ils auront peut être le dernier mot. Seule, l’unité des travailleurs, et de leurs organisations représentatives, leur engagement dans les luttes, peut déboucher autrement. Mais je ne connais pas assez le Québec pour savoir si c’est possible.

    En mai 1968, avant de rejoindre mon usine en grève, j’ai participé aux manifestations d’étudiants dans les rues de Paris. Puis j’ai adhéré au syndicat et au parti. On était des millions à faire grève, jusqu’à ce que les sociaux-démocrates, rassemblés au stade Charlety, trahissent nos espoirs, et ouvrent la voie aux accords de Grenelle. Lors des élections législatives qui suivirent, la droite gaulliste envahissait le parlement avec une écrasante majorité. Depuis le temps des barricades d’étudiants, beaucoup des camarades, que j’ai côtoyés, sont devenus hauts fonctionnaires, députés européens ou ministres, mais je n’en connais pas un, qui aurait travaillé 40 ans dans une usine. Pendant ce temps, l’alternance entre socialistes et libéraux continue à protéger les intérêts capitalistes et mon ancienne usine est aujourd’hui désafectée.
    Il y a plus de 55% des gens qui sont contre la hausse des frais de scolarité et 80% contre la loi fasciste #78 ... L'appui aux étudiants en grève ne cesse de grandir de jour en jour. Ils en ont aussi du Canada entier et de partout dans le monde. Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement recule devant les étudiants, ils vont gagner car ils n'ont rien à perdre.

    Les citoyens et travailleurs sont bien moins chauvins qu'à la fin des années '60 et les étudiants ne sont pas comme les babyboomers "peace and love" de l'époque, ce sont des guerriers et des révolutionnaires, ils n'ont pas peur de la police, leur lancent toutes sortes de projectiles et des cocktails Molotov ... Ils mettent le feu partout dans les matériaux qui leur tombent sous la main et fracassent les vitrines des banques. C'est l'émeute toutes les nuits depuis environ une semaine et il y en a une autre en cours ...

    À 20 heures chaque soir depuis quelques jours, des centaines de milliers de Montréalais ouvrent leurs fenêtres et sortent sur leurs balcons frappant sur des chaudrons - comme au Chili dans le temps du dictateur Pinochet - en soutient aux étudiants qui font la même chose dans les rues accompagnés de milliers de sympathisants ... Jamais le Québec n'a connu des manifestations de cette ampleur dans le passé.

    Le bruit est assourdissant, les enfants adorent participer à cette gigantesque symphonie, la police ne peut rien faire pour empêcher ça ... Hier soir, ils ont procédés à 518 arrestations à Montréal assorties d'amendes de 634$ pour avoir troublé l'ordre public et 176 arrestations à Québec assorties d'amendes de 494$ pour la même raison. Ils sont incapable de faire appliquer la loi 78 ...

    Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ce grand tintamarre quotidien durera tant que le gouvernement ne reculera pas, tant que les frais de scolarité ne seront pas "gelés" et tant qu'ils n'aboliront pas la loi 78 qui est d'ailleurs inconstitutionnelle et déjà contestée devant les tribunaux par les nombreux avocats des étudiants.

    Plusieurs syndicats Canadiens ont déjà fait parvenir des dizaines de milliers de dollars aux associations étudiantes pour les aider à payer les amendes et tous les frais encourus pour les manifestations. La grande riposte s'organise, ce ne sont pas les moyens qui manquent ...

    Les Québécois sont très tenaces et impitoyables avec leurs dirigeants le jour des élections. On l'a vu l'an dernier avec l'écrasement spectaculaire du Bloc Québécois au profit du NPD, "le tsunami orange" socialiste ...

    Le Québec en 2012 n'est pas comme la France en 1968, ça n'a rien à voir ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Contenu sponsorisé

    Re: Gauche et droite Québécoise profondément divisées

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 12:42