Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Partagez

    Sondage

    Soutenez-vous Bachar al-Assad

    Total des votes: x
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 11:20

    Oui, j'entends tes arguments et ils sont légitimes... Le problème, et c'est un vrai problème à mesure qu'on rabache "Bachar, Bachar", c'est qu'il faut bien comprendre qu'il n'est pas le maître absolu du pays comme pouvait l'être le clan Kadhafi. Tu mets en avant qu'il a promis, et même mis en œuvre quelques réformes... sauf que c'est là précisément sa fonction, dans le système Baas, depuis qu'il a succédé à son père en 2000. Mais derrière lui, dans l'ombre, il y a les forces mafieuses et résolument hostiles à tout changement, celles qui font bombarder les villes et mitrailler les populations, pendant que Bachar essaye de calmer le jeu avec ses réformes. Ce n'est pas "absurde" : c'est en réalité un système qui a totalement fonctionné pendant 40 ans, notamment lors de la grande agitation populaire du début des années 80, mais qui aujourd'hui ne fonctionne plus, car la société explose sous ses contradictions.
    Le paradoxe, c'est que dans un scénario fort probable que tu évoques,
    le renversement d'Assad par un coup d'Etat militaire, qui pourrait être
    orchestré aussi bien par les impérialistes occidentaux que par les
    russes
    , ce seraient les pires ordures qui se maintiendraient au pouvoir (comme d'ailleurs en Libye), sous leur nouveau masque de "réformistes", et Bachar qui périrait pendu à un croc de boucher comme victime expiatoire (je ne dis pas qu'il ne l'a pas un peu mérité, mais là ce serait assez injuste). Il suffit de voir le bôgoss Manaf Tlass qui a pris la poudre d'escampette, en France (comme par hasard) : le clan Tlass est l'un des pires éléments du régime.

    Je suis d'accord avec toi sur les rebelles barbus, mais est-on sûrs que la révolte se résume à eux ? Où sont-ils simplement les seuls mis en avant par les forces médiatiques pro-Assad (Novotsi, Xinhua, la galaxie Meyssan, la fachosphère islamophobe) comme par Al-Jazeera qui elle les soutient, et refourgue ses images aux médias occidentaux (qui eux ne s'aventurent plus trop sur le terrain, depuis que quelques journaleux se sont pris une balle perdue) ?

    Le Hezbollah, comme tu le dis, est une force complexe qui ne peut pas se réduire au vocable "islamiste", lequel ne veut d'ailleurs généralement rien dire. Ils ont récupéré des pans entiers de forces nationalistes, baasistes, nassériennes, et même des forces communistes comme le mouvement maoïste libano-palestinien des années 70, qui fut fasciné par les débuts de la République islamique iranienne (c'est d'eux dont je te parle). Beaucoup en sont revenus, mais beaucoup sont aussi restés. La ligne est également influencée par les alliances tactiques fréquentes (et nécessaires) avec le PCL et d'autres forces comme le FPLP ou le FDLP des camps. Mais cela reste un nationalisme de notables (tous les noms en -llah, comme Nasrallah, se veulent "descendants du prophète") et il ne faut pas oublier le rôle géopoliticien de l'Iran, contradictoire avec une véritable force de libération nationale. La réalité est que, notamment en Palestine, le Hezbollah jouissait d'une popularité extraordinaire après le retrait israélien du Liban en 2000, et plus encore après la guerre de 2006, mais qu'il est en train de le perdre en se faisant le supplétif d'Assad (car les palestiniens n'ont pas oublié non plus l'intervention au Liban en 1976, les premiers massacres dans les camps bien avant Sabra et Chatila, l'expulsion de l'OLP du Liban en 1984, toutes les magouilles dans le mouvement de libération avec les groupes "dissidents" comme le FPLP-CG complètement pilotés par Damas, etc.).
    Par rapport à la récupération des ADM par le Hezbollah, je ne crois pas que ce soit la première inquiétude d'Israël et des Occidentaux, car ce ne sont pas des "apocalyptiques". C'est un groupe aux intérêts et aux ambitions totalement terrestres, et déjà bien assis puisqu'il contrôle le tiers sud du pays. Ils savent que la riposte israélienne serait au centuple et que les délices de l'Au-delà ne valent peut-être pas d'abandonner leurs intérêts dans ce bas monde.

    Enfin, l'alliance Tchang-Mao que tu évoques s'est faite dans des conditions très particulières (invasion et guerre d'extermination japonaise) et jamais sans heurts. L'état-major KMT passait d'ailleurs le plus clair de son temps dans les bordels et les fumeries d'opium, pendant que l'Armée populaire combattait l'envahisseur et que les populations étaient massacrées. Il est évident que lorsque qu'un pays est envahi ou agressé par une puissance impérialiste, c'est un réflexe quasi automatique que de faire bloc. Même les lib'-dem' d'Otpor étaient contre les frappes de l'OTAN en Serbie, et strictement tout le monde en Irak s'est mis à résister aux Américains après 2003 : baasistes mais aussi "islamistes" sunnites, forces chiites, dissidences du PC (qui lui a adopté une position pas exactement "collabo" mais en pratique oui), toutes forces qui étaient atrocement persécutées sous Saddam.

    En Syrie nous n'en sommes pas vraiment là... en tout cas, comme tu le dis bien en citant Lénine, il faut voir au cas par cas et à vrai dire, c'est aux communistes locaux que nous devons en premier lieu nous en remettre, et à qui nous devons faire confiance... Or, tu cites le PC au-delà-du-révisionnisme qui soutient le régime (en appelant quand même "à des réformes"), mais il y a aussi le PAC, le PC "al-Turk" (scission au moment de l'invasion du Liban par Assad père), des intellectuels comme Kaileh qui sont résolument dans l'opposition. Le PC libanais a quant à lui beaucoup zigzagué, la position du FPLP est loin d'être claire (et franche) par peur des représailles, et il y a les maos dont je parle qui sont clairement anti-Assad... Preuve s'il en est que le dossier syrien est loin d'être simple, et loin d'être aussi tranché dans le MC proche-oriental qu'il ne l'est par certains "communistes" au raisonnement de chien de Pavlov.


    Dernière édition par Pedro le Lun 23 Juil - 12:56, édité 2 fois
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 11:39

    Le Hamas, organisation créée par les Frères Musulmans et sponsorisée par
    Israël au départ, revenant à ses valeurs initiales, sont pour "dégager
    Bachar"
    Ouah l'argument massue du gars qui n'entrave pas un traître mot à ce qu'il raconte, et se contente de rabacher ce qu'il a lu en diagonale ici et là...
    L'histoire, pour ceux que ça intéresse, est la suivante :
    - les Frères musulmans, fondés en Égypte en 1928, ont une branche palestinienne comme dans tous les pays musulmans, du Machrek en tout cas. Celle-ci a joué un rôle important dans la grande révolte palestinienne de 1936-39 (raison pour laquelle la branche armée du Hamas s'appelle "Ezzedine El-Qassam", nom du leader de cette révolte).
    - en 1964 le Fatah naît comme une SCISSION des FM palestiniens. Il souhaite s'engager dans la lutte armée de libération tandis que la branche mère souhaite rester sur des objectifs piétistes ("le jihad commence par soi-même"). Il est évident qu'à ce moment-là, Israël préfère les piétistes aux combattants armés... Avec d'autres forces nationalistes, nassériennes, baasistoïdes, socialistes et marxistes (FPLP, FDLP, PC palestinien), le Fatah fonde l'OLP.
    - au début des années 80, nouvelle scission des FM qui donne le Djihad islamique, qui s'engage immédiatement dans la lutte armée. Il se réclame d'un "islam révolutionnaire", du "modèle iranien" etc. Il est rejoint par certains maos de la Brigade étudiante du Fatah, qui se sont tournés vers l'islam au nom de la '"ligne de masse".
    - fin des années 80, début 90, la configuration s'inverse : le Fatah et la majorité de l'OLP s'oriente vers la reconnaissance des frontières de 1967 (et la création d'un État palestinien dans celles-ci), ce qui conduira aux accords d'Oslo. Le Hamas, lui, prône un "État islamique sur toute la Palestine" et c'est là qu'il prend le nom de Hamas : mouvement de la résistance islamique, avec la Charte de 1987. Le FPLP et le nouveau "front du refus" (des accords d'Oslo) le rejoignent tactiquement. Le Hamas leur renvoie parfois l'ascenseur (c'est lui qui a permis l'élection de Janette Khoury, FPLP, à la mairie de Ramallah).
    - Mais aujourd'hui, le Hamas est lui aussi venu aux frontières de 1967. Le problème, comme avec l'OLP dans sa charte de 1968, c'est de prôner l'expulsion de tous les Juifs arrivés avec le mouvement sioniste. Comme cette solution est irréaliste, ceux qui la prônent finissent toujours par s'en remettre à un "État palestinien" dans les frontières de 1967, "avec Jérusalem-Est comme capitale", comme solution de repli "temporaire" (d'autant plus que la lutte armée c'est bien, mais au bout d'un moment un bourgeois ça doit bourgeoiser, et pour cela il faut un territoire, avec des forces productives. Le Hamas comme le Fatah sont des forces bourgeoises). Ceci était déjà dénoncé dans deux déclarations de 1969 et 1970 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 12:13

    Pour terminer sur les pays du Golfe : ce sont des pays à capitaux sur-accumulés, qui se cherchent des terrains d'investissement, car un capital c'est fait pour être investi et fructifier. Il est évident qu'acheter le PSG ou organiser la Coupe du Monde 2022 est loin d'être suffisant. Des pays dirigés par les "islamistes" leur semblent de bons terrains à investir. Il faut noter que le Qatar, porté par l'avenir (il ne produit pas de pétrole, mais du gaz liquide), est plutôt derrière les forces "modérées" et "modernistes", "à la turque", tandis que les Saoudiens, assis sur des réserves de pétrole qui s'amenuisent, sont plus "tendus" et soutiennent des forces plus violemment conservatrices (salafistes). Ils ont aussi un esprit plus rentier, les qataris étant plus "entrepreneurs", or la grande différence entre les FM, AKP, Ennahda etc. et les salafistes, c'est que les premiers voient le capitalisme "en grand", alors que les salafistes sont plus mercantilistes, boutiquiers.

    Mais tout cela veut dire des régimes (à terme) indociles avec l'Occident et Israël, ou favorisant l'exportation de djihadistes vers les minorités musulmanes de Russie et de Chine... Cela ne va donc pas sans contradictions avec les grands impérialismes. Ils peuvent s'associer et partager les mêmes objectifs immédiats (la chute de tel ou tel régime, ou plomber la Françafrique pour les Chinois), mais avoir de grandes contradictions à moyen et long terme. Il faut avoir cela bien présent à l'esprit. La suraccumulation de capital dans le Golfe persique, et la recherche de terrains d'investissement pour celui-ci est une donnée essentielle de notre époque.

    Il faut aussi comprendre que l'Iran joue exactement la même partition expansionniste, en version chiite (les contradictions entre Saoudiens et Qataris sont également non négligeables).
    Dans tous les cas, ils s'en foutent complètement des Palestiniens et d'Al-Qods, c'est juste un totem qu'ils invoquent pour faire avancer leurs intérêts.

    Il faut comprendre cela pour ne pas avoir une vision simpliste des choses, qui ne mène qu'à des argumentations tordues, complotistes etc... Il faut comprendre que le bloc impérialiste anglo-saxon (avec sa tête de pont israélienne) n'est plus du tout hégémonique comme il l'était dans les années 90 : il est contesté par toutes sortes de forces, l'axe franco-allemand depuis déjà un moment (les années 60-70), le bloc "de Shanghai" Russie-Chine, les "émergents" qui aspirent à plus de marge de manœuvre, les pétro-capitaux du Golfe et d'Iran, etc.
    avatar
    Bolchevik
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 11
    Date d'inscription : 23/07/2012
    Age : 23
    Localisation : Lille

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Bolchevik le Lun 23 Juil - 12:19

    Je suis partiellement d'accord avec Joe et partiellement d'accord avec Pedro, ça me rappelle un peu Les Mains Sales de J.P. Sartre, faut-il se salir les mains ? Mais le problème sera toujours le même, si on permet une intervention extérieure, l'Occident ou la Russie aura la main-mise sur la Syrie, si on laisse faire les rebelles, ils auront la main-mise sur la Syrie et ce sera un véritable chaos, mais dans tous les cas, Pedro, ça sent mauvais pour Assad et quelle que soit l'obédience du "vainqueur", il aura franchement intérêt à se barrer. Le peuple devrait s'emparer du pouvoir mais le peuple soutient encore dans sa majorité Assad, soit, c'est un véritable casse-tête chinois, et comme dit Joe, on est loin de la révolution prolétarienne... Dans ce cas, comme vous dites tous les deux, il faut faire confiance aux communistes locaux, et il y a peu de chances tout de même pour qu'ils s'emparent du pouvoir ensuite puisqu'ils sont minoritaires, et à vrai dire, même s'ils permettaient à l'Iran de sortir de cette crise, ils ne sont pas en nombre suffisant pour s'emparer du pouvoir et le peuple de toutes façons ne voterait malheureusement pas pour eux. Ce qui est certain et catégorique, c'est que les Etats-Unis ne doivent pas mettre le nez dans cette affaire, sinon, c'est fichu pour la Syrie, et en même temps, si les islamistes s'emparent du pouvoir, c'est également fichu. Donc en vérité, à part un éveil des consciences collectives, je ne vois pas grand chose, et dans un pays où, il faut le reconnaître, l'éducation est restreinte, l'éveil des consciences n'est pas une solution envisageable, malheureusement.


    Dernière édition par Bolchevik le Mar 24 Juil - 11:30, édité 2 fois
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 14:15

    Bolchevik : tu veux sûrement dire la Syrie.

    Globalement, depuis 1 an et demi que ces évènements arabes ont commencé et que le débat fait rage, on peut dégager les grandes lignes suivantes :

    - la ligne PCMLM & consorts : "sans Parti il n'y a rien", donc ces révoltes sont illégitimes, ne sont que des manœuvres des impérialistes les uns contre les autres, n'aboutissent qu'aux z'affreux z'islamiiiiiiistes au pouvoir, donc aucun soutien, qu'ils crèvent (en somme). Ceci, que la cible soit un régime "indocile" (Syrie, Libye) ou complètement vendu (Tunisie, Égypte). "Le Parti", entendu bien sûr comme exclusivement MLM ("simplement" ML ça ne compte pas)... sauf qu'on a là une négation totale du principe maoïste absolu : "on a toujours raison de se révolter" contre les réactionnaires, les cliques d'exploiteurs, de tyrans et de vautours.

    - la ligne "anti-impérialiste" du FUC : si la cible est vendue c'est bien, si elle est "résistante à l'empire" alors c'est un complot américano-sioniste appuyé sur les monarchies réactionnaires du Golfe et les z'horribles z'islamistes. C'est aussi la ligne de Cuba et de l'ALBA, ou encore des maos philippins et de l'ILPS qu'ils noyautent. Ils sont probablement traumatisés par leur propre "libération" impérialiste, la première de l'histoire, en 1898. Pour autant, il faudrait les mettre face à cette question : n'avait-on pas raison de se révolter contre les Espagnols ? Beaucoup évidemment biaiseront en disant que l'Empire colonial espagnol n'était pas "progressiste". Reste à expliquer ce qu'il y a de progressiste à torturer des enfants de 10 ans ou à couper en deux les manifestants à coup de mitrailleuses d'hélicoptères.

    - la ligne "anti-impérialiste" d'ici : les masses ont certes de bonnes raisons de se révolter, mais pas le droit de s'associer avec des forces impérialistes ou réactionnaires locales (Turquie, Arabie, Qatar). On ne peut évidemment que déplorer que des révoltes populaires légitimes soient ainsi récupérées et rendues inopérantes... Mais la question est : peut-on éternellement reprocher à ceux qui résistent au massacre et à la torture de se chercher les alliés qu'ils peuvent, en l'absence de MCI fort et (encore plus) conséquent, et a fortiori de camp socialiste ? C'est par ce même raisonnement que mon soutien à la résistance palestinienne ou libanaise a toujours passé outre... les accointances iraniennes ou syriennes de celle-ci (non sans critiques bien entendu).
    Le raisonnement de Joe semble encore plus spécifique : pas de soutien, même critique, à Kadhafi, car s'il n'y avait pas de communistes parmi les rebelles, il n'y en avait pas non plus côté kadhafiste ; mais comme en Syrie il y a un PC qui soutient le régime, alors il faut soutenir le régime. Mais voilà : non seulement le caractère ML du PC syrien pro-régime est plus que discutable, mais en plus c'est faire primer les considérations partidaires sur la ligne de masse. Je considère que les masses peuvent avoir raison contre un Parti communiste, même maoïste. C'est au Parti de se rectifier vis-à-vis de masses et non l'inverse (même si le Parti peut parfois canaliser une spontanéité des masses qui serait dangereuse... mais si le message du PC syrien c'est "attention à ce que la révolte ne profite aux ennemis impérialistes et sionistes de la Syrie", je pense qu'il est totalement passé dans les masses, et tombe de toute façon sous le sens).

    - la ligne "on a raison de se révolter" qui proclame et acclame les "révolutions arabes en marche" comme si la chute de telle ou telle tête de con signifiait à elle seule un changement radical de société, comme si tout était déjà acquis, comme si "le plus dur était fait"... C'est globalement la ligne des trotskistes et des anarcho-syndicalistes, des syndicalistes-révolutionnaires : il suffit maintenant de "ne rien lâcher", de "maintenir la pression dans la rue", le changement est en marche en ligne droite... Certains considèrent même qu'une "petite" intervention impérialiste serait finalement un coup de pouce bienvenu.

    - enfin, la ligne qui est la mienne et globalement celle du PCmF, de VP-Partisan etc. : "on a raison de se révolter" et la solidarité première doit aller aux masses contre la répression. Mais ce n'est que le tout, tout début d'un processus qui se mesure en décennies. Aucune illusion sur les "remplaçants", "islamistes" ou "laïcs", a fortiori arrivés sur un tank impérialiste (ou turc ou qatari). Il n'y a aucun moyen (en l'état actuel des forces communistes) d'empêcher les directions bourgeoises et la spontanéité des masses d'en appeler à l'aide impérialiste (ou de "puissances régionales" peu recommandables), mais le rôle des communistes est de dénoncer cette aide, afin de se placer en pole position pour la suite des évènements : le retournement des masses contre les "libérateurs", comme les Arabes se révoltèrent dès 1920 contre leurs "libérateurs" des Ottomans, les impérialistes Sykes-Picot (début d'un processus séculaire dans lequel s'inscrivent, finalement, les évènements actuels). L'étape essentielle est qu'émerge, d'ici 10 ou 20 ou 30 ans, un Parti révolutionnaire communiste avec une Armée rouge : alors pourra avoir lieu la Guerre populaire et la vraie révolution, c'est à dire la prise de pouvoir par "l'alliance des 4 classes" sous la conduite dudit Parti.

    Le processus de libération, déjà en cours finalement depuis la révolte contre les Ottomans, sera encore long et sinueux, DIALECTIQUE, enchaînant les négations de la négation. Ce qui a été nié depuis un an et demi, ce sont finalement les dégénérescences ultimes des régimes issus des mouvements nationalistes des années 50-60... Mais la situation à venir (républiques islamiques, régimes laquais d'un nouvel impérialisme, atomisation en émirats indépendants etc.) devra à son tour être niée par la Guerre populaire sous la conduite d'un Parti, avec éventuellement des alliances bourgeoises ponctuelles (comme dans les 2 fronts unis chinois, contre les seigneurs de guerre puis les japonais).

    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 14:34

    Je pense qu'il est inutile d'échanger avec "Google-Pedro" (qui veut me donner une leçon sur l'origine du Hamas pour finalement redire la même chose) et le laisser dans son tourisme droit-de-l'hommiste et apolitique (le "camp du peuple" c'est être contre les méchants tyrans qui torturent et faire fi de la politique, tout en combattant les médiamensonges de la "fachosphère" par la vérité journalistique des BHL-Pujadas)

    Par contre Joe, je ne comprend pas comment tu peux dire en même temps que ta citation de Lénine sur Kornilov et Kerenski est valable, tout en disant que la révolution prolétarienne en syrie est trés éloignée et qu'il faut soutenir "en partie" Assad?
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 14:37

    "Clique bureaucratique pilotée par les mollahs iraniens, le Hezbollah
    soutient le régime sur ordre de Téhéran ; mais le Hamas et le Fatah sont
    solidaires de la majorité sunnite" Pedro

    Ca c'est quand même à encadrer! Ce n'est plus le Fatah la clique bureaucrtique pilotée par les sionistes??? Mauvaise foi quand tu nous tient!
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 15:17

    Bave tant que tu veux camarade Moustache, bien que la bave avec une moustache ce soit assez désagréable pour ceux qui sont en face.

    Mes posts sont peut-être longs (ce qui explique peut-être tes lectures en diagonales, à moins que tu ne sois dyslexique ou analphabète, c'est aussi bien possible), mais ils sont clairs, argumentés et documentés, à l'opposé de ton "argumentaire" "communiste" de chien de Pavlov (bouuuuh les z'horribles z'islamistes à la solde des américano-sionistes et de BHL-Pujadas et de... euh, qui encore ?). Et cela, la bave des esprits étriqués est impuissante à le balayer.

    C'est rigolo comme il y a encore un an je m'énervais, mais aujourd'hui... pfff, franchement mort de rire de voir des analphabètes pareils, qui n'ont pas apporté au mouvement communiste le quart du dixième de ma pourtant bien modeste contribution, me qualifier de "Google-Pedro" et de touriste (à ce sujet, ben oui j'assume, sortir son cul de devant Investig'action et LGS et (parfois) les Œuvres complètes de Saint-Lénine et aller voir sur place ça aide bien, pour se faire une opinion sérieuse des choses... tu as déjà foutu les pieds au Proche-Orient ? tu as au moins discuté avec des militants de là-bas (et pas les officines révisios et nauséabondes qui font office d'"antisionistes" ici) ? ça m'étonnerait).

    Ça me fait franchement pitié et, sur ce, je plussoie à ta première phrase : il est inutile de discuter avec les imbéciles heureux, surtout quand ils se croient intelligents. Et a fortiori quand ils sont malhonnêtes intellectuellement, car je n'ai personnellement que deux pseudos (Pedro et SLP) que j'utilise sur tous les forums et qui permettent de retrouver tout ce que je dis, que j'assume toujours entièrement, quitte à assumer que j'aie évolué. Toi, on aimerait bien savoir qui tu es sur le FUC qui t'envoie (ce que tu vas évidemment nier, honnête comme tu es... je ne prendrai même pas la peine de revenir sur ce sujet lire tes dénégations, ni tes nouvelles attaques qui montrent à l'évidence que tu me connais et que tu n'as rien d'un "nouveau venu" comme Bolchevik par exemple).

    "Clique bureaucratique pilotée par les mollahs iraniens, le Hezbollah
    soutient le régime sur ordre de Téhéran ; mais le Hamas et le Fatah sont
    solidaires de la majorité sunnite" Pedro

    Ca
    c'est quand même à encadrer! Ce n'est plus le Fatah la clique
    bureaucrtique pilotée par les sionistes??? Mauvaise foi quand tu nous
    tient!
    Je n'ai pas dit que c'était autre chose. Le Fatah ET le Hamas sont des cliques bourgeoises bureaucratiques, se disputant en l’occurrence le rôle d'interface entre les capitaux impérialistes ou "émergents" et les bantoustans palestiniens... J'aurais dû être plus clair : je voulais simplement montrer comment les cliques bureaucratiques qui bouffent sur le cadavre de la Palestine et du Liban depuis 30 à 40 ans se divisent, entre celles alignées sur l'Iran et celles alignées avant tout sur le Golfe ou la Confrérie. D'ailleurs, c'est rigolo : où était ton cher Hezbollah, et accessoirement ton cher Bachar quand Israël bombardait Gaza ? Pas une roquette n'est partie sur la Galilée, quand au Golan, tous les experts israéliens s'accordent à dire que c'est la frontière la plus tranquille du pays depuis 1973. Ah oui, c'est beau la "solidarité indéfectible avec les frères de Palestine"...
    Pour conclure sur une autre de tes réflexions qui se voulait ironique : qui d'Israël ou du régime syrien a tué le plus d'arabes (tout confondu : palestiniens, libanais, syriens) depuis que le gang Assad est en place (1970), je ne sais pas, il faudrait enquêter... Mais j'ai la curieuse intuition que la Syrie l'emporte d'une courte tête...

    [Ce qui est sûr, de source syrienne, c'est que depuis 1970 le régime Assad aurait tué 50.000 syriens, un nombre indéterminé de Libanais et de Palestiniens (au Liban) et... 632 israéliens]
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 15:58

    Tu n'as décidément aucun sang froid Pedro! Mais après avoir vomi ta haine de néophyte prétentieux (on dirait un touriste revenant de Cuba en crachant sur le régime en prétendant que le propriétaire de la maison qui l'hébergeait déteste Fidel), tu finis quand même par tenter des justifications à des arguments qui n'en vaudraient pourtant pas la peine.
    Personnellement je ne suis jamais chagriné des contradictions qui existent dans les situations politiques internationales: ce n'est pas parce que l'Iran s'opposait à Saddam qu'il faudrait être contre Saddam pendant l'annexion US de l'Irak, ce n'est pas parce que le Hezbollah ne soutenait pas Khadafi qu'il ne fallait pas soutenir Khadafi, ou parce que le Hamas ne soutient pas Assad qu'il ne faut pas soutenir ce dernier. C'est avant tout la situation présente, ce qu'elle apporte ou fait reculer pour les peuples, à court terme, à long terme.
    Toi au contraire, dès qu'il y a des contradictions et des antagonismes, tes neurones se touchent et tu en déduis que la situation politique finalement n'importe pas, est trop compliquée, et qu'il faut de toute façon être "du coté du peuple", comme si ça voulait dire quelque chose dans l'absolu en dehors de la lutte de classe (il faut être du coté du peuple en juin 68 après le raz de marée pro-De Gaulle? du coté des Chouans pendant la révolution française? Il doit bien se trouver quelques maoiste pour "plussoyer" de ce coté là non?). Si c'est pas malheureux de se désintéresser parallèlement des luttes de classe en France en ce moment, pour en arriver à ce niveau d'analyse sur l'international!!

    Sinon, sur le FUC je me nomme Guillaume. Ce que Joe sait, lui qui accède aux adresses mails des inscrits ici. Je ne suis pas "dissimulé", et ce n'est pas sur ordre du FUC au sein duquel je n'ai aucun statut particulier. Ce n'est pas le FUC, force obcure de la bourgeoisie qui m'envoie quereller ici avec l'éminent Pedro, dont le rôle en tant que singleton "libre" et sans appartenance politique (surnom différent de celui du FUC d'ailleurs au cas où il serait "suspect" d'en changer sur les forums différents), face à l'immense public de ce forum.
    C'est plutot Joe lui même qui m'y a invité au départ via facebook. Je n'ai pas souhaité m'inscrire dans un premier temps, mais ça me faisait trop chier de ne pas pouvoir lire les documents "cités" concernant Katyn.
    Le complotiste obsessionnel n'est donc pas forcément celui qu'on croit!!
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Joe le Lun 23 Juil - 17:31

    D'abord je pense qu'il faut souligner que nous sommes tous d'accord sur l'essentiel : il faut s'opposer à une intervention impérialiste. Vu que nous vivons à des milliers de kilomètres de Damas, tâcher de rétablir la vérité, de modérer les ardeurs bellicistes de Hollande et Fabius, c'est 80% de notre tâche. Il ne faut donc pas s'écharper ou se diviser car nous sommes peu nombreux en France à pouvoir dénoncer l'action des impérialistes.

    Les événements du FUC sont du passé. J'ai effectivement invité Moustache lorsque ce forum a été créé, et je l'ai reconnu, non-pas avec l'adresse e-mail que je n'ai pas regardée, mais par le style !


    Par contre Joe, je ne comprend pas comment tu peux dire en même temps que ta citation de Lénine sur Kornilov et Kerenski est valable, tout en disant que la révolution prolétarienne en syrie est trés éloignée et qu'il faut soutenir "en partie" Assad?
    Quel est l'essentiel de la position de Lénine à l'égard de Kornilov ? C'est de dire que dans le cas où un adversaire vient en supplanter un autre dans la hiérarchie des priorités, la logique "l'ennemi de mon ennemi est mon ami" est fausse. C'est aussi simple que cela. Lénine dit ni plus ni moins que l'on va faire d'une pierre deux coups : remettre à plus tard l'opposition frontale à Kérenski et capitaliser dans la lutte contre Kornilov, ce qui permettra d'écraser Kérenski juste après. Notons également qu'il évoque la présence des communistes au sein des masses, qui demandent l'opposition à Kornilov. Cela semble être du bon sens.

    Ici nous avons une situation très claire où Kornilov est l'impérialisme US, Kérenski c'est Assad. S'opposer à l'impérialisme, qui à mon avis est l'ennemi principal du peuple syrien et le nôtre, c'est aussi capitaliser pour la lutte future contre Bachar al-Assad. Pour cela il faut faire confiance aux communistes syriens. Dire que la révolution prolétarienne semble très éloignée, c'est affirmer non-pas qu'il faut baisser les armes, mais l'inverse. Comment pourrait-il y avoir une quelconque révolution prolétarienne, si les communistes se compromettaient avec la bourgeoisie, ou pire avec l'impérialisme ?

    Et puis, lorsque Lénine a formulé cela, on était très loin de la révolution socialiste en Russie. Selon Lénine, la révolution n'a pas été socialiste avant l'automne 1920.

    - enfin, la ligne qui est la mienne et globalement celle du PCmF, de VP-Partisan etc. : "on a raison de se révolter" et la solidarité première doit aller aux masses contre la répression.
    Mao disait qu'on a raison de se révolter contre l'injustice. Alors autant au début, les Syriens avaient raison de se révolter, autant maintenant, la plus grande injuste est l'oppression d'un peuple par d'autres, ou de groupes religieux par un autre. Je crois qu'il faut reconnaître que la situation s'est transformée. Il est intéressant de noter à propos que Mao a rajouté "contre l'injustice" seulement après avoir perdu le contrôle des gardes rouges.

    Contrairement à ce que tu dis je ne me prononce pas pour ou contre le régime en fonction de l'existence ou non d'un PC. Mais je considère qu'il faut faire attention à ce que disent les communistes sur place. Vu qu'ils étaient morts en Libye c'était difficile. Par contre l'existence de communistes organisés et avec un certain poids rend possible les "compromis". Sans communistes, difficile d'en faire en effet. La Libye de Kadhafi n'offrait aucune perspective : pas de communistes, pas de légalité des communistes, aucun espace pour s'exprimer. Il était impossible, suicidaire et opportuniste de soutenir Kadhafi. Non-seulement on se décrédibilisait en tant que communistes, mais en plus on l'aidait dans son délire, qui a très largement causé sa perte.

    En Syrie c'est très différent. Les protestations ont ouvert de nouvelles opportunités. Il y a déjà eu victoire. Mais si les rebelles gagnent, on risque de tout perdre. Car même s'il y a une minorité de rebelles honnêtes et progressistes, ils ne peuvent être qu'une minorité car ils n'ont pas d'armes, pas de soutien international, et se feront balayer immédiatement. Ce qu'il faut faire, c'est reconnaître que le gouvernement doit se défendre non-pas contre les opposants en général, mais contre les mercenaires étrangers, les fanatiques islamistes et compagnie. Et en même temps, il faut continuer à défendre les réformes, la libération des prisonniers politiques, la fin de la torture etc. Je crois que c'est la seule façon de faire grossir les rangs des communistes.

    Pour l'instant j'ai parlé des communistes en termes très généraux. Je sais bien qu'il y a plusieurs parti communistes, mais les deux plus gros ont des positions assez proches. Le fait qu'il y ait des khrouchtchévites est problématique, car au lieu de préparer la révolution en capitalisant dans la lutte, ils risquent surtout d'essayer de sauver le régime à tout prix. Mais ce n'est pas nouveau, Zinoviev et Kamenev avaient fait la même chose début 1917. Heureusement que Lénine est revenu leur rappeler qu'il y avait une révolution à préparer.


    - les Frères musulmans, fondés en Égypte en 1928, ont une branche palestinienne comme dans tous les pays musulmans, du Machrek en tout cas. Celle-ci a joué un rôle important dans la grande révolte palestinienne de 1936-39 (raison pour laquelle la branche armée du Hamas s'appelle "Ezzedine El-Qassam", nom du leader de cette révolte).
    Ils ont aussi une grosse tradition d'opportunisme. Les Frères musulmans égyptiens ont eu quelques accointances avec Hitler, ne l'oublions pas.




    Dernière édition par Joe le Lun 23 Juil - 18:48, édité 1 fois


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 18:31

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Je m'étais un peu douté que c'était toi... Ton argumentaire n'a absolument pas évolué, sinon dans le grotesque et la mauvaise foi crasse, on reconnaît bien l'infection prof qui gangrène le mouvement communiste hexagonal depuis l'origine (à des exceptions notables comme Sohier, Guingouin ou encore Nicoli). Le seul truc qui m'a fait un peu douter, c'est que j'avais l'impression de lire quelqu'un de 18 ans... mais c'est sûrement l'effet vacances, que tu as longues, contrairement aux idées.
    "en dehors de la lutte de classe", mort de rire... d'un côté un clan qui détient 80% de l'économie du pays, de l'autre des ouvriers, des paysans, des petits employés, des "informels" (à la Bouazizi) dans l'immense majorité, des jeunes au chômage... Si ça c'est pas une lutte de classe, j'attends la citation de "classique" qui me sorte de mon erreur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Et puis bien sûr, comme il n'y a pas de Parti communiste conséquent (sinon côté régime...), une DIRECTION de bourgeois opposés au monopole assadien... C'est effectivement tout le problème, et ce qui rend les arguments de Joe recevables (j'y reviendrai). Pour juin 68, tu aurais pu aussi citer 1993, 2002, 2007, par plaisir de la nuisance j'y ajouterai volontiers les ouvriers qui votaient Marchais (puis Mitterrand au deuxième tour) et allaient gaiement casser du "gauchiste", mais je n'oserai pas (ben si, j'ai osé...). Ou les ouvriers votant Le Pen. Si les masses étaient toujours et intégralement conscientes de leur intérêt, ça se saurait. C'est justement ce qui rend l'argument "la majorité soutient Assad" inopérant en tant que tel (il est peut-être valable, mais il faut développer). Quant aux Chouans, ma position est connue : oui, ils avaient des motivations justes, mais sous un mauvais drapeau (comme les basques dans les guerres carlistes, les espagnols contre Napoléon, les afghans contre l'URSS, et j'en passe). La Convention a raté l'alliance des masses urbaines avec la paysannerie et c'est justement l'erreur que Lénine (contre Trotsky) a réussi à ne pas reproduire. Elle n'a pas réussi parce qu'elle était bourgeoise, avait une idéologie bourgeoise (même démocratique radicale) et une conception bourgeoise du monde... finalement pas si éloignée de la tienne.

    Joe : tes arguments sont recevables et je dirais même convaincants... Tu as peut-être raison, mais je vois les choses (en fait) à l'inverse : tu dis "d'abord on sauve Assad de l'ASL et Cie, ensuite on verra" ; je dirais plutôt "d'abord on dégage Assad, ensuite on verra". Dans les deux cas, le "on verra" est lourd de points de suspension à mon humble avis, pas moins dans ta vision que dans la mienne. Ce qui me fait penser les choses comme je les pense, c'est qu'à mon avis le "système Assad" est historiquement dépassé, il ne peut (justement) pas se réformer. Il représente, comme TOUS les régimes arabes en place (qu'ils soient pro- ou soi-disant anti-occidentaux), le pourrissement ultime des systèmes nés dans les années 50-60. Si je ne t'ai pas mal compris, tu sembles bien reconnaître qu'il n'y a pas "complot impérialiste" à la base, mais un mouvement spontané et même justifié, récupéré ensuite. Pour moi, ce mouvement est bien la preuve du dépassement historique du système Assad. Principe de réalité, finalement... Si Assad écrasait la rébellion, dans des bains de sang atroces, ça re-pèterait dans quelques années et je ne vois pas en quoi les impérialistes occidentaux n'essaieraient pas à nouveau d'en profiter. Ton serpent semble bien se mordre la queue.
    Je crois plutôt qu'il y a une négation de la situation antérieure, ces régimes issus des années 50-60, en putréfaction terminale, et qu'ensuite il y aura "négation de la négation", négation des situations issues des évènements en cours (il y aura probablement des régimes plus ou moins "islamistes", des régimes pro-impérialistes contrôlant variablement leur territoire, peut-être aussi des phénomènes de fragmentation comme en Chine dans les années 1915-25). L'étape suivante sera l'émergence de Partis révolutionnaires conséquents, avec une ligne et une stratégie claire, pour mener la Guerre populaire. En Chine, celle-ci a duré 30 ans... Mais j'ai la conviction qu'avant le milieu du siècle, on verra des démocraties nouvelles émerger dans le monde arabe. C'est ma vision des choses.
    Mais bon, comme je l'ai dit, tu as peut-être raison et moi tort... Deux façons de voir les choses, l'une comme l'autre argumentées et recevables (contrairement à d'autres, qui feraient bien d'arrêter de nous prendre pour des cons, et d'admettre une fois pour toute qu'ils considèrent le régime syrien comme progressiste et à défendre en tant que tel, parce que là aussi faut arrêter).

    Là où je n'appliquerait pas ce raisonnement, ce serait par exemple à Cuba. D'ailleurs les Cubains ne s'y trompent pas, et on ne voit pas de mouvements comme ceux qui frappent les "socialistes" à la Assad ou Kadhafi, ou même les contestations populaires qu'on peut voir en Bolivie ou en Equateur. Parce que là, on a un Etat issu d'une révolution populaire, même si les masses révolutionnaires et le mouvement communiste se sont placés sous la direction de la bourgeoisie nationale progressiste (M26). Il y a blocage, stagnation sur la route socialiste vers le communisme. Mais si le PC tombe, la situation sera bien pire pour les masses que l'actuelle (qui est difficile). Ce serait Haïti, au "mieux" la Jamaïque pendant au moins 10 ans, puis la situation se stabiliserait peut-être au niveau République dominicaine (pas terrible-terrible). On a bien vu en Europe de l'Est. Il ne peut y avoir de nouvel élan révolutionnaire vers le communisme, éventuellement à l'encontre de certains milieux dirigeants, que porté par une nouvelle vague révolutionnaire mondiale (encore trop faible pour le moment). En attendant, il faut que ça reste "sous cloche".
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Lun 23 Juil - 21:21

    Pour info et pour lever une des (multiples) manipulations moustachistes, un article des camarades libertaires d'AL conjointement à Pierre Stambul de l'UJFP : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    NON, M. Guillaume, ce n'est pas "le FPLP" qui soutient le régime fasciste d'Assad, mais le FPLP-CG qui est une officine syrienne depuis l'origine (comme le Fatah-CR d'Abou Nidal était une officine irakienne)...
    On retrouve cette escroquerie intellectuelle chez le Comité Valmy [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ; Le Grand Soir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (non, Leïla Khaled ne se "distancie" pas de la position de "son" organisation qui n'est pas la sienne - mais des dissidents et des charlatans - , la position qu'elle exprime
    rappelant son attachement au droit de manifester, et sa solidarité avec
    les revendications sociales d’une partie des manifestants. Elle affirma
    cependant déceler la main de l’Occident et sa volonté de déstabiliser la
    région dans les actions menées contre le régime par des groupes armés.
    Leila Khaled rappela que la libération des peuples est toujours menée
    par les peuples eux même, et qu’aucun sauveur ne peut venir de
    l’étranger.
    est bien celle du vrai FPLP) ; ou encore chez les complotistes fascistoïde de planetenonviolence [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Les médias pro-sionistes, eux... ne mentent pas et mentionnent bien qu'il s'agit du CG : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Cela montre bien à quel niveau vous êtes tombés, mes pauvres FUCiens...
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 22:56

    C'est la maladie des smileys maoistes qui te reprend on dirait! Je te sens profondément blessé et pour cause, au delà des attaques ad hominem (personnellement, je suis prof en effet, c'est peut être une tare mais je n'ai pas les moyens financiers de me payer une virée en Palestine en voyage organisé!) tu essaies quand même de répondre à mes arguments sur ton adolescente et abstraite "je suis toujours du coté du peuple", après les avoir bêtement insulté.
    Sauf que tu confonds érudition de témoins de Jéhovah (ou de salafiste passant son existence dans les textes, ou encore de trotskiste après son bizutage d'entrée en militantisme) et analyse de la situation politique. C'est la raison pour laquelle tu alignes des anecdotes historiques google sur des kilomètres pour noyer l'absence d'analyse justement!
    En tout cas c'est toujours interessant de constater qu'il faut des kilomètres de textes compulsif et pathologiques pour finir par avancer ton judicieux "je suis toujours dans le camp du peuple" (qui s’accommode quand même d'un soutien à des contre-révolutions minoritaires au sein du peuple tant qu'elles vont dans le sens des volontés impérialistes uniquement!).
    "nous serions tombés dans ce niveau"? Quand tu justifies cet appel au "tout sauf assad" par une connivence avec l'OLP et le Hamas? Je pense que tu as suffisamment avancé de bêtises pour un érudit qui méprise ses contradicteurs avec autant d'arrogance naïve! Essaie de mettre tout ça en pratique dans le réel, d'échanger avec d'autres camarades que des étudiants par exemple!
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 23:03

    Par contre sur la méthode on retrouve le maoiste typique, qui en lieu et place de polémique au sens léniniste, avance par "drague" (ce que tu fais ici avec les "tu as peut être raison", alors que tu sais trés bien que le PC syrien est révisionniste et que sa position n'a pas forcément plus de justesse que celle du PCF ici sur la guerre à l'inverse) et dissimulation (du genre, sur ton facebook: "finalement je raisonne un peu comme un chrétien ou un musulman et non comme un talmudiste, n'est ce pas les copain musulmans?" - ici: rangée de smileys!).
    C'est la raison pour laquelle à mon avis tu restes si seul, si hermétique aux luttes qui se passent à moins de mille kilomètres de chez toi, si bibliothécaire plein de fantasmes sur les kalachnikov!
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Joe le Lun 23 Juil - 23:09

    Le PCF n'a pas de position, c'est ça la solution. leçon

    PS : Moustache, tu devrais te mettre à la drague toi aussi, ça te ferait le plus grand bien.


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Lun 23 Juil - 23:33

    Bof, en politique, je préfère la polémique avec arguments que les
    attaques ad hominem pathologique (surtout les attaques mao-soraliennes
    anti-prof d'un petit bourgeois inspecteur du travail raté) que la drague
    avec rateaux...
    Franchement, se prendre pour Lénine pour jeter dans le panier "fascisme" les Chavez, Morales, Hezbollah, Ahmadinejad, et allons-y les Allende "social-fasciste", Castro "révisionniste khrouchtchévien" et j'en passe... c'est franchement aguichant!
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Mar 24 Juil - 5:30

    Ce n'est pas parce que Servir le Peuple s'arrête en tant que blog que je me désintéresse des luttes en Hexagone, détrompe-toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Le sujet ici est la Syrie, et il s'est simplement un peu déchaîné... notamment parce qu'il semble beaucoup t'intéresser, pour un truc à plus de 1000 km de chez toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Pour autant, j'ai toujours considéré qu'un peu de cosmo... euh, d'internationalisme ne faisait pas de mal, que c'était même ce qui distingue le révolutionnaire conséquent du syndicalo-économiste (c'est comme ce con de Che : pouvait pas rester au côté des luttes en Argentine, bordel ?), bien que je n'aie pas les moyen de m'offrir un voyage organisé en Bolivie (pour revenir faire la promo des réformistes bourgeois contre les luttes indigènes) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    petit bourgeois
    huhuhu laisse-moi rire... Dit-il alors que comme prof de secondaire (milieu que je connais très bien) il gagne peu ou prou la même chose que moi, et beaucoup plus de l'heure travaillée (avec 4 mois de vacances etc.). Au fait, il gagne combien ton "héros de la classe ouvrière" ? Dans les 40.000 par mois non ?
    Mais dis-moi, plutôt que de traîner dans le Front de Gauche, avec des organisations globalement interventionnistes "du moment que c'est avec l'ONU", vous devriez plutôt ravaler votre anti-maoïsme primaire et lancer un nouveau CNU avec le PCMLM... c'est marrant comme tant les positions que la bassesse de l'argumentaire se ressemblent à présent.

    En tout cas, tu suis apparemment de très près le facebook de SLP (encore une marque du grand militant de terrain [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image])... ce qui explique sans doute ton aigreur, car tu sais alors très bien que je suis loin d'être si seul. Et quand on voit la qualité rédactionnelle de votre site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (qui est fait à plusieurs, rappelons-le) et celle de SLP (fait par un mec tout seul), il y a de quoi être vert en effet : qu'est-ce que c'est pourri votre truc... dans le Journal de Mickey, au moins, il y a des images (et dans l'Huma il y a Pif le chien)... Allez va, sans rancune et bonne bourre avec Méluche !

    PS : et Joe doit certainement être ravi que je le drague (hein mon coquin [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]), lui qui sait comment je ne garde pas ma langue dans ma poche quand je ne suis pas d'accord avec lui. Non non, je t'assure, je ne fais pas de lèche : Joe a bien une position ARGUMENTEE qui a presque failli me convaincre*. A des années-lumières de tes attaques ad hominem et de ton vomi de révisio orthodoxe et casseur de gauchiste.

    * Ah oui parce que je sais changer d'avis, aussi... contrairement aux robots invariants dans ton genre, qui rabachent la position de leur organisation sans jamais penser avec leur tête. Et après c'est moi qui n'ai "aucune analyse politique concrète de la situation", on croit rêver...


    Dernière édition par Pedro le Mar 24 Juil - 8:02, édité 2 fois
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Mar 24 Juil - 5:53

    En définitive, on peut dire que les cons se divisent en deux catégories : ceux qui après quelques arguments développés et documentés, ont au moins la dignité de la boucler ; et ceux qui persistent envers et contre tout à vouloir passer pour plus intelligent que l'intelligent...
    Raison pour laquelle je mets fin unilatéralement à la discussion sur ce sujet, qui n'a pas besoin d'être noyé dans des posts d'un tel niveau.
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Mar 24 Juil - 8:47

    Tu pérores en associant insultes et ricanements à tes élucubrations individuelles invariantes (c'est fou comme ta position "pour la révolution du peuple en armes mais ... pas d'illusion sur la suite" [la dernière partie étant une variante cherchant à éviter le ridicule des positions anarcho-trotskistes de base] a évolué entre la Libye et la Syrie). C'est vrai que ça vaut vraiment le coup d'essayer de me donner des leçons d'intelligence (on croirait Philippe Val version mao!).

    Je répond tranquillement à tes crachats de petit fourbe mythomane: Je ne suis jamais allé en Bolivie, contrairement à ce que tu crois, j'ai effectivement un jour publié sur fb les photos d'une camarade qui faisait ses études là bas et qui avait photographié une manif de bobos en ray-ban dans ton genre anti-Morales et la contre-manif pro-Morales, pour bien situer qui est qui). Ni là bas ni en Palestine je n'ai donc tes moyens financiers pour y séjourner. Mais tu nous raconteras le détail en faisant ton autocritique je suppose, quand tu iras toi même (mais j'oubliais, on ne visite pas les pays dirigés par la bête immonde!)

    Merci pour la pub de notre site internet. Il est effectivement conçu à plusieurs, comme toute production d'organisation politique. C'est vrai que tu ne dois pas y comprendre grand chose à ces trucs, l'élaboration collective, la hantise de concevoir des positions à plus que deux, tout ça. Tu préfères les smileys et tout ces petits trucs qui font joli sur les sites mao! Chacun ses goûts comme on dit!

    "contrairement aux robots invariants dans ton genre, qui rabachent la
    position de leur organisation sans jamais penser avec leur tête
    ."
    Il y a plus haut bien des perles de ta part, mais celle là c'est à mon avis la meilleure, elle résume le reste, dans le registre bobo-anarchiste anticommuniste! On voit ici tout le mépris du singleton isolé (je ne te parle pas de tes milliers d'amis fb: j'espère que tu n'es pas mytho à ce point là quand même) pour l'organisation quelqu'elle soit! Amuse-toi bien cher Wiki-Pedro avec ta kalachnikov en plastique camarade, peut être que tu trouveras bientôt un copain pour jouer avec toi en vrai! et vous élèverez peut être le niveau politique des interventions (je veux plus haut que "ton site internet il est tout pourri eh, trop moche!")...
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Mar 24 Juil - 9:45

    Bon je vais quand même être gentil clin d\\'oeil : pas besoin d'avoir les émoluments de Mélenchon, en s'y prenant suffisamment à l'avance tu peux avoir un Lille-BenGourion pour moins de 150€ AR par personne, et la chambre à Jéru-Est peut se négocier à 100-150 shkls (20-30€ la nuit), le dortoir (si t'es un vrai collectiviste, ça devrait le faire non ?) à 12-13€ la nuit... Les territoires commencent à 10 km (Ramallah est à 15 km, mais évidemment avec le checkpoint ce sont les 15 kms les plus longs du monde). Avec le revenu d'un prof de secondaire (c'est à dire ~ le mien) c'est tout à fait faisable... Tu devrais vraiment, c'est très instructif de voir la situation autrement que via Europalestine et Investig'action...
    Mea culpa pour la Bolivie, j'avais vraiment compris que c'était toi, là c'est sûr que ta réflexion aurait été du grand foutage de gueule.
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Mar 24 Juil - 10:55

    Ne t'inquiète pas mon frère (qui fait partie de l'organisation collective) y a déjà séjourné bien des fois, chez l'habitant.
    Mais peut être qu'un camarade de la même orga qui donne des infos du terrain, ça n'a pas la valeur de ce qu'on en tire soi même individuellement? Peut être, si on commence à créer des tendances! Mais ce n'est pas mon genre...

    Nikolaï
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 69
    Date d'inscription : 17/10/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Nikolaï le Mar 24 Juil - 17:12

    Oh là, l'ambiance me rappelle trop un certain sujet sur le Forum Unité Communiste, ainsi que certains débats sur celui-ci même.

    Seulement, les évènements en Libye m'ont fait beaucoup réfléchir à -la manière- dont il s'agit d'aborder le problème.

    Et en l’occurrence pour moi, le question est mal posée : premièrement, n'importe quel communiste un peu sain d'esprit et ayant répondu "oui" sait qu'il ne soutient pas Bachar, mais qu'il veut d'abord et avant tout empêcher l'intervention impérialiste, comme l'a d'ailleurs très justement précisé Moustache.

    Deuxièmement, la question posée telle-quelle fait abstraction totale de la réalité concrète que vivent les communistes concernés, comme si, stratégiquement, ça avait un sens qu'un communiste français en France pense et agisse de la même manière qu'un communiste syrien en Syrie. C'est quoi l'internationalisme ? Lutter ensemble vers un même but ou agir tous de la même manière ?

    Sur le principe tout le monde est d'accord : ni Assad, ni OTAN. Mais sur les priorités ? Qui peut sortir Bachar ? Les syriens. Qui peut empêcher la menace impérialiste ? Nous. Voilà la différence. Et vive la dialectique.

    Et à ceux qui veulent nier les priorités stratégiques, et l'importance du contexte, je rappelle la positions des communistes libyens : avant l'intervention : contre Kadhafi, après l'intervention : pour Kadhafi. Les communistes syriens ont d'ailleurs été très clairs dans leurs déclarations : oui, ils sont contre Bachar, mais surtout, radicalement opposés à TOUTE intervention impérialiste.

    Alors pour répondre quand même à la question : si j'avais été syrien, ma réponse serait "non". Mais je suis belge, et pas syrien, et comme les bourgeois d'ici n'attendent qu'un prétexte bidon pour lâcher la sauce "chirurgicale" à l'uranium, ma réponse est "oui" : je "soutiens" Bachar : 1) parce que c'est ce que signifie ici l'opposition à la guerre, 2) parce que je veux qu'ils soient les seuls responsables, moralement, des dizaines de milliers d'innocents qu'ils vont sacrifier, une fois de plus, sur l'autel des "droits de l'homme" et de la "liberté" (pour rappel, on estime les victimes de la guerre de Libye à 100.000).

    Sur la nature de la rébellion. Je constate que Perdro, une fois de plus, nous parle de "masses", etc, comme pour la Libye. Quand des civils sont défenestrés d'un coté ou de l'autre, sous prétexte d'un soupçon d'appartenir à l'autre camps, elle est où la "masse" ? C'est bien de faire l’apologie de la violence, de la "masse en armes", mais dans quel cas les communistes cautionnent-ils l'usage de la violence, au juste ? Uniquement lorsqu'il s'agit de se libérer d'une oppression quelconque, de classe, ou impérialiste, et c'est tout. Quand des "rebelles" se foutent sur la gueule au nom de Jésus ou d'Allah, j'appelle pas ça la "masse révolutionnaire", mais un carnage déplorable, et inutile. Je me demande comment on peut se dire communiste, et s’ébahir comme ça devant des massacres immondes de part et d'autre.

    Tu nous refais le même coup que pour la Lybie : tu nous parles de "masse", mais n'attends pas une épuration raciste anti-noirs pour te rendre compte que la masse, elle est partout, ce qui signifie que la société syrienne, n'en déplaise aux optimistes, n'est pas mure pour la révolution de classe. Et dans ce cas, tu peux distribuer des armes à l'aveuglette comme le fait la CIA, tu trouveras toujours des éléments petits-bourgeois qui s'en serviront pour des causes petites-bourgeoises, ça ne fait pas d'eux des révolutionnaires.

    C'est incroyable, je sais pas ce que t'attends pour comprendre ça... sûrement que les délires recommencent sur l'Iran (je mets pas une semaine après que ça sera fini avec la Syrie), et qu'on puisse enfin avoir notre troisième guerre mondiale, que tout le monde à l'air d'attendre dans la joie.
    avatar
    moustache
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 21
    Date d'inscription : 04/07/2012

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par moustache le Mar 24 Juil - 17:47

    Alors là franchement 100% d'accord Nicolaï
    La position des communistes locaux ne m’intéresse que secondairement (en général le scissionisme, qui ici est essentiellement trotskiste, est là bas plus souvent mao avec des infinités de variantes, si bien qu'il est toujours possible de dénicher un groupe qui s'accorde avec la position que tu souhaites justifier par la "pratique" à distance). Pour avoir une position juste sur le peuple de la réunion je n'irai pas voir celle du PCR par exemple...
    Les trotskistes et anarchistes espagnols affirmaient déjà que la "soumission à la Généralité" bourgeoise contre Franco était une trahison retardant et enterrant la révolution socialiste espagnole. Résultat: des décennies de fascisme avec des restes encore actuellement... S'est-on soucié de ce que vivent les espagnol pendant ce temps?
    Dans une situation de guerre ouverte, les communistes doivent savoir faire bloc du bon coté de la barricade. Les syriens souffrent sous bachar el assad, c'est évident (je rappelle que ce n'est pas le socialisme évidemment). Mais la "révolution colorée" avec guerre civile va t-elle faire avancer ce peuple vers moins de souffrance? ou plus de souffrance? Il faut sans doute tirer le bilan des guerres "humanitaires pour la démocratie" en Irak, en Yougoslavie, en Côte d'Ivoire, etc. pour les peuples concernés, et pour l'ensemble des peuples qui voit effectivement venir à grands pas la guerre mondiale avec de plus en plus de futurs états vassaux de l'impérialisme US-UE.
    C'est la raison pour laquelle je répond "oui" et non "en partie", même si ce n'est pas "bachar el assad" que je soutiens (quel sens cela aurait-il?) mais le camp qui se constitue dans l'Etat actuel de la guerre impérialiste qui a déjà commencé. Répondre "en partie", c'est à mon avis mélanger les deux (même si Assad dirige de fait ce "camp" qui se constitue, mais qui en cas de guerre ouverte à drapeaux déployés -pour le moment c'est par mercenaires interposés- s'élargira à d'autres gouvernement, notamment latino-américain et iranien, etc.)

    Concernant le texte de Lénine sur Kornilov (menace relative) et Kérenski (obstacle principal à la révolution socialiste imminente), je ne trouve aucun rapport avec la situation syrienne, qui permettrait par exemple de "capitaliser" une opposition verbale à Assad (les fractions hostiles du peuple s'en foutent dans les conditions actuelles, surtout si tu le soutiens en plus ne serait-ce "qu'en partie") tout en luttant contre les menaces impérialistes. Cette capitalisation étant encore plus "malvenue" s'il s'agit de communistes français qui ont eux pour tache de refuser les menées guerrières en Syrie (fondées sur une intense propagande de diabolisation pour avoir l'assentiment des français pour déclencher la guerre ouverte). Dans ce dernier contexte, militer ici en disant que Bachar est un "boucher" mais qu'il ne faut pas attaquer pour "sauver le peuple", me parait totalement illusoire.
    avatar
    Pedro
    Pionnier
    Pionnier

    Messages : 246
    Date d'inscription : 18/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Pedro le Mar 24 Juil - 20:29

    Sur le principe tout le monde est d'accord : ni Assad, ni OTAN. Mais sur
    les priorités ? Qui peut sortir Bachar ? Les syriens. Qui peut empêcher
    la menace impérialiste ? Nous. Voilà la différence. Et vive la
    dialectique.
    Jusque là d'accord... Je partage ce raisonnement, à quelque bémols près parce que c'est comme ça, j'aime la complexité : 1/ nous sommes d'abord contre notre propre impérialisme, dont les tauliers actuels, peut-être plus que les précédents (c'était déjà le cas avec Mimitte), sont résolument anti-syriens (la fraction monopoliste incarnée par le PS est peut-être la plus hostile au régime de toutes). Mais il ne faut pas oublier que des impérialismes sont derrière Assad (Russie, Chine). 2/ notre impérialisme n'est pas uni sur une intervention ni même un soutien actif aux rebelles... sauf à considérer que la fachosphère viscéralement pro-Assad n'a pas des monopoles derrière (on quitte alors la définition ML du fascisme...) 3/ ceci est valable pour d'ailleurs tous les impérialismes de l'OTAN et consors. Il y a des pragmatiques sionistes qui ne veulent pas de la chute d'un régime agressif en parole, mais inoffensif en pratique, et stable, pas comme une mosaïque d'émirats islamiques (comme il y a pas mal de gens bouchés ici, je précise en gros et gras : CE N'EST PAS CE QUE JE SOUHAITE non plus pour la Syrie, mais si ça arrive (il y a de grandes chances), la lutte unitariste contre les seigneurs de guerre sera la première tâche d'un éventuel PC, éventuellement allié à des nationalistes bourgeois, comme le PC chinois avec le KMT). Il y a des pragmatiques de ce genre aux US, en GB etc. etc. : un Assad faible et à genoux oui, mais plus d'Assad et le saut dans l'inconnu non. Bref : ne voyez pas "l'impérialisme" comme un bloc monolithique (ça doit faire 2500 fois que je le dis depuis que j'écris sur des forums, fait SLP etc.)

    je rappelle la positions des communistes libyens : avant l'intervention : contre Kadhafi, après l'intervention : pour Kadhafi
    Là la source m'intéresse fortement (je le dis sans ironie) car je pensais, comme beaucoup, qu'il n'y avait pas de communistes en Libye (sauf peut-être des intellectuels isolés). Ceci dit, cette position ressemblerait à celle du PCL ou du FPLP vis à vis d'Assad, et à celle qu'ont adopté sur la Libye la plupart des forces communistes (toutes tendances confondues) des pays arabes et d'Afrique... C'est juste, dans le fond (même si je dirais plus "contre l'intervention" que "avec Kadhafi"), mais ça me semble un peu "mécanique", je ne sais pas comment dire, je trouve que le revirement brutal peut désorienter les masses qui "prêtent l'oreille" à l'organisation que l'on représente... Il faut selon moi des analyses plus poussées.

    Sur la nature de la rébellion. Je constate que Perdro, une fois de plus,
    nous parle de "masses", etc, comme pour la Libye. Quand des civils sont
    défenestrés d'un coté ou de l'autre, sous prétexte d'un soupçon
    d'appartenir à l'autre camps, elle est où la "masse" ? C'est bien de
    faire l’apologie de la violence, de la "masse en armes", mais dans quel
    cas les communistes cautionnent-ils l'usage de la violence, au juste ? Uniquement lorsqu'il s'agit de se libérer d'une oppression quelconque, de classe, ou impérialiste, et c'est tout.
    Quand des "rebelles" se foutent sur la gueule au nom de Jésus ou
    d'Allah, j'appelle pas ça la "masse révolutionnaire", mais un carnage
    déplorable, et inutile. Je me demande comment on peut se dire
    communiste, et s’ébahir comme ça devant des massacres immondes de part
    et d'autre.
    Tu nous refais le même coup que pour la Lybie : tu
    nous parles de "masse", mais n'attends pas une épuration raciste
    anti-noirs pour te rendre compte que la masse, elle est partout, ce qui
    signifie que la société syrienne, n'en déplaise aux optimistes, n'est
    pas mure pour la révolution de classe. Et dans ce cas,
    tu peux distribuer des armes à l'aveuglette comme le fait la CIA, tu
    trouveras toujours des éléments petits-bourgeois qui s'en serviront pour
    des causes petites-bourgeoises, ça ne fait pas d'eux des révolutionnaires.
    C'est
    incroyable, je sais pas ce que t'attends pour comprendre ça... sûrement
    que les délires recommencent sur l'Iran (je mets pas une semaine après
    que ça sera fini avec la Syrie), et qu'on puisse enfin avoir notre
    troisième guerre mondiale, que tout le monde à l'air d'attendre dans la
    joie.
    Là, je me contenterai d'une question : TU ME PRENDS VRAIMENT POUR UN ABRUTI ? Tu crois que je ne suis pas conscient de ça ? Tu crois que je m'imagines les "rebelles" (libyens ou syriens) comme une armée de chevaliers blancs contre un armée de chavaliers noirs, une légion d'archanges contre une légion de Satan ? Evidemment que je n'ai jamais considéré la victoire d'aucune rébellion à direction bourgeoise comme une révolution au sens marxiste du terme... puisqu'à ce stade, on a une bourgeoisie qui en chasse une autre (et un impérialisme qui en chasse un autre, bien souvent). Evidemment que je suis conscient des actions réactionnaires (comme les pogroms de noirs en Libye) qu'une direction non-communiste, sinon ordonne, du moins autorise.
    Mais j'admets, et assume, un certain mouvementisme et spontanéisme, oui... "syndicaliste révolutionnaire" ou "anarcho-trotsko-maoïste" ou ce que vous voudrez... Je ne dis pas que "le mouvement est tout", même si c'est ce que vous me ferez dire. Mais je pense qu'à un moment donné une situation peut être bloquée, les contradictions motrices (de l'unité des contraires) sont contenues artificiellement sous cloche... C'est le problème que je vois à votre "maintenir Assad à tout prix". On a un pourrissement de situation irréversible. C'est comme une cocotte sans soupape, ou une digue sans évacuation de l'eau. A un moment donné, ça pète, ou la digue cède, l'énergie accumulée par les contradictions "étouffées" se libère et explose. C'est finalement ce qui s'est produit dans TOUS les pays arabes - sauf que pour vous, il y en a des "bons" et des "mauvais". Le mouvement n'est pas "tout" en soi, il y a l'objectif de l'humanité, le communisme, mais à un moment donné il faut quand même qu'il y ait mouvement : il peut en sortir beaucoup de mauvais (dans l'immédiat), mais toujours un peu de bon (qui grandira), à mon sens. La "révolution" chinoise de 1911 a amené une décomposition totale de l'empire millénaire, et une mise en coupe réglée impérialiste... mais en même temps, a été l'étape indispensable à la naissance ultérieure du PC, à la Guerre populaire et la Révolution (la vraie).
    Comme communistes, nous avons notre job : combattre l'impérialisme en toute circonstance, dénoncer les interventions comme EN RIEN pour la "démocratie", les "droits de l'homme", "sauver les populations" et en tout pour les intérêts monopolistes... Ceci sans la moindre "dissimulation" ou "hypocrisie" : ce ne sont là que des évidences pour tout marxiste. Mais en même temps, il y a pour moi une autre évidence : si la situation en est là aujourd'hui, c'est que les choses ne pouvaient plus continuer comme avant (sauf à considérer que tout est un complot impérialiste depuis le départ, ce que font certains, mais là j'abandonne la discussion, c'est peine perdue). La chute de l'ordre établi est indispensable pour que le pays en question (et le monde autour de lui, car tout est lié) avance...
    Rappelons que les jeunes Marx et Engels, très maladroitement, allaient jusqu'à saluer la victoire française sur Abd-el-Kader en Algérie, ou la guerre US contre le Mexique (et là, pour le coup, les peuples n'avaient rien demandé ni à la France ni aux US). Bien sûr, ils ont nettement affiné leur position sur la question par la suite. Mais on y retrouve cette idée qu'à un moment donné, il "faut que ça bouge", il faut qu'un pays "saute dans le train de son époque", il faut que les digues qui contiennent les contradictions cèdent. Quitte, pour eux (à la fin des années 1840 en tout cas) à ce que ça passe par une invasion impérialiste.... (je précise, une nouvelle fois, que ce n'est pas mon point de vue).
    Voilà ce que j'avais à dire sur les arguments de Nikolaï. Je me doute que certains, à qui j'aurai fait trop de noeuds à leur cerveau étriqué, me sortiront que "je me mélange les pinceaux, je patine dans tous les sens pour défendre ma position indéfendable" etc. etc. Je laisserai leurs petits cerveaux tranquille en ne répondant pas. Les cerveaux avancés et dialectiques m'auront compris, ça me suffit.
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Joe le Mar 24 Juil - 23:04

    Je crois que tonton moustache a tendance à laisser de côté la réflexion théorique passée au prétexte que tout serait différent. Tout est évidemment différent, mais la prise de position de Lénine correspond à une méthode léniniste, qui n'est en fait que du bon sens stratégique. C'est la raison pour laquelle on retrouve cette même méthode appliquée par Lénine à de très nombreuses situations : soutien ou non au gouvernement provisoire (contre Zinoviev et Kamenev), soutien ou non à la bourgeoisie nationale dans les colonies, etc. La seule chose que tu trouves à m'opposer moustache, c'est que selon ton opinion personnelle la situation est "différente". Je ne vois pas bien ce qu'il y a de très différent que ce soit dans les objectifs ou les méthodes.

    Tu dis que répondre "en partie" c'est mélanger "les deux". Mélanger quoi et quoi ? Moi j'affirme que répondre "en partie", c'est justement refuser de mélanger les deux, affirmer que s'opposer aux impérialistes ce n'est pas soutenir bêtement Assad. De la même façon que l'Internationale puis le Kominform jusqu'à Khrouchtchev ont toujours parlé de compromis partiels et temporaires avec la bourgeoisie, considérant que cette dernière ne pouvait être réellement anti-impérialiste. C'est Khrouchtchev qui est venu affirmer que la bourgeoisie nationale pouvait aussi être résolument anti-impérialiste.

    Nikolaï tu affirmes que stratégiquement on pourrait faire différemment des communistes syriens. Ah bon ? Moi j'appelle ça faire litière des principes. Que l'on s'adapte tactiquement en fonction de chaque pays, c'est une chose. Mais que l'on adopte des stratégies différentes, c'en est une autre. Bien sûr on peut être en désaccord avec les communistes sur place, cependant écouter ce qu'ils ont à dire est la moindre des choses. Soutenir les communistes sur place est aussi une priorité, que l'on soit ou non d'accord avec eux, et à moins qu'ils ne dégénèrent complètement (style Pol Pot).

    Les communistes ont une voix spécifique à faire entendre, en Syrie comme en France. Cela ne peut pas se faire en soutenant "totalement" al-Assad. On ne s'opposera pas mieux à l'impérialisme en le soutenant "totalement" car il faudra pour cela assumer tous ses actes et tous les crimes du régime, dont l'existence est indéniable. Or aujourd'hui en Syrie, il est faux de dire qu'Al-Assad soit le seul à pouvoir virer les rebelles. Cela fait un an qu'il essaye, et depuis un an ils se renforcent. L'action en sous-main des impérialistes n'est pas la seule explication. Le fait est qu'Assad est aussi responsable de ce qu'il se passe. Alors pour les communistes des pays impérialistes ce n'est pas compliqué. Un bon discours selon moi aura les éléments suivants :
    - Il renverra au nez des impérialistes les propres actions d'al-Assad, en expliquant que leur soutien aux bandes armées a permis de justifier la répression et mis en danger la paix.
    - Il rappellera le droit d'un peuple à vivre libre, et le droit du gouvernement syrien à se défendre contre les impérialistes. Par exemple il dénoncera le discours récent sur les "armes chimiques" en rappelant que la France entretient tous les jours une force de dissuasion nucléaire dont l'usage aurait les mêmes conséquences qu'à Hiroshima et Nagasaki.
    - Il rétablira la vérité sur tous les événements, en rappelant notamment que jusqu'à présent, les différents "massacres" ont servi de caution aux discours bellicistes de Hollande ou Clinton, alors même que certains d'entre eux semblent avoir été commis par les rebelles.
    - Il dénoncera la nature des bandes armées (fanatiques religieux et mercenaires), notamment de l'ASL, en affirmant que ces bandes armées soutenues par les impérialistes ont contribué à noyer dans le sang les revendications légitimes du peuple syrien.

    N'oublions pas que les réformes entreprises par Assad ont sans doute contribué à éviter la catastrophe. Il faut se souvenir que Kadhafi menacé dénonçait les "rats", les agents d'al-Qaïda et compagnie, en refusant jusqu'au bout de véritables concessions et de reconnaître certaines raisons légitimes à la révolte du peuple ou d'une fraction du peuple. Ce discours, cette façon de faire, je crois que c'est indéniable, est directement responsable - entre autres choses - de l'intervention impérialiste et de la chute brutale du régime.

    Ce serait à mes yeux un discours équilibré, anti-impérialiste et sans compromission. Je crois qu'un tel discours serait bien plus efficace qu'un parti-pris "pro-assad" qui risque de ne convaincre personne. Nous n'avons aucun intérêt à voir se polariser le conflit sur Assad ou l'OTAN/ASL.

    Cela n'a rien à voir avec la caricature de Moustache qui croit que j'ai déclaré à un quelconque moment qu'il faudrait traiter Assad de "boucher" (excès caractéristique du discours interventionniste) ou qu'il ne faudrait pas soutenir des "attaques". Je crois que j'ai assez clairement dit que mon soutien "partiel" à Assad concernait justement la lutte armée contre l'ASL et les bandes armées.

    J'aimerais que tu m'en dises plus sur ces "communistes libyens" que tu évoques. Je n'en connais pas. Où les as-tu trouvés ? Cela m'a peut-être échappé.

    Concernant l'ambiance, enfin, sur le forum, je tiens à dire que j'ai été très satisfait du débat sur le FUC. Ce fut un beau débat pour mon départ, car le forum était mort depuis de longs mois. Cela m'a rappelé le temps de l'ancien FUC, où personne n'était d'accord et tout le monde s'insultait. Réjouissez-vous ! Les insultes et les attaques personnelles sont toujours de trop évidemment, mais cela fait partie des dommages collatéraux. J'essaye de modérer mais je ne peux pas repasser derrière toutes les interventions non-plus.

    Et puis bon, si vous êtes tous venus ici, c'est que vous adorez vous insulter entre vous <img src=" longdesc="9" />


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Contenu sponsorisé

    Re: Soutenez-vous Bachar al-Assad?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 12:50