Soutenez-vous le PKK ?

    Partagez

    Sondage

    Soutenez-vous le PKK ?

    Total des votes: x
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Soutenez-vous le PKK ?

    Message par Joe le Mer 19 Oct - 15:38

    Le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan - communiste) vient de lancer avec succès une attaque contre l'armée turque. 26 soldats y ont laissé la vie. Quelques rebelles du PKK (entre 4 et 20) seraient tombés dans la contre-attaque massive de l'armée turque. Le gouvernement français a condamné cette attaque la qualifiant de "terroriste". Le PKK qui défend le droit du peuple kurde à exister et n'a fait qu'attaquer des cibles militaires n'est certainement pas plus terroriste que le gouvernement français qui tue en Afghanistan et en Libye, des territoires qui ne sont même pas les siens. Honte au gouvernement français qui n'a que faire du sort des Kurdes et préfère parler de "solution pacifique" pendant que les populations souffrent.


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    erve
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 95
    Date d'inscription : 19/07/2011

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par erve le Mer 19 Oct - 20:04

    question intéressante. J'aimerai y répondre, mais je manque de bonnes infos.
    Cela dit, j'ai su collectiviser les avis et opinions de cama, notamment qui viennent du parti turc "frère" (TKP), mais aussi de la communauté kurde, assez importante dans ma ville à Liège.

    Je pense que pour avoir une analyse correcte sur la question, il faut prendre en compte 3 aspects au casse-tête kurde :
    1. le PKK en lui-même
    2. les forces kurdes "démocratiques" (dans le sens, légal)
    3. l'avis des communistes turcs


    1. Je pense qu'il ne faut pas être trop complaisant avec le PKK juste parce qu'il continue à mener la lutte armée, malgré que ce soit déjà impressionnant, il faut le dire.
    Je crois qu'avec l'arrestation des principaux dirigeants politiques (comme Ocalan) et surtout le contexte international (avec la Chute du Mur), ils ont fait d'innombrables erreurs idéologiques graves. Et c'est pas comme le Sentier Lumineux (Pérou) qui se revendique toujours comme mao (avec ses dirigeants fondateurs emprisonnés à vie depuis longtemps), je pense que ça fait longtemps que le PKK a vraiment assumé le passage du ML au nationalisme.
    Cela dit, je pense que c'est un nationalisme encore progressiste (je pense pas qu'il y a des revendications ethniques ou des discriminations envers les non-kurdes dans les régions sur lesquels ils ont une influence) et qu'il y a un caractère anti-impérialiste (malgré qu'ils étaient très heureux de voir Bush arriver en Irak en 2003, je pense même qu'ils ont lancé une offensive en Irak à ce moment-là).
    En soit, je trouve correct de les comparer aux Tigres Tamoules (Sri Lanka), à la différence que le PKK sait visiblement toujours s'appuyer sur les masses pour circuler dans le pays sans qu'il y ait des paysans qui les balancent à l'armée (ce qui semble ne plus avoir été le cas pour les Tigres, malgré qu'il y a des circonstances atténuantes, c'est dommage qu'il y ait pas de grand bilan de ça). Il faut tirer des leçons et remarquer leur implantation évidente, écrire un vrai texte sur les expériences, et pas une niaiserie lyrique comme il y en a tant.
    Perso, c'est cool qu'ils continuent la lutte armé, surtout contre la Turquie capitaliste (je dirai pas impérialiste, c'est bien qu'ils s'opposent à Israel), c'est bien pour eux, mais je ne vois pas de grandes perspectives politiques de leur côté.

    2. J'avais suivi les dernières élections législatives en Turquie (un désastre pour les communistes, qui ont fait 1/3 de ce qu'ils attendaient) et la percée des listes kurdes (ils avaient triplé le nombre de députés, je crois) m'avait assez enthousiasmé à l'époque. Je n'ai pas de nouvelles de ce qu'ils font depuis, il est à craindre qu'ils aient du mal à être très offensif dans leurs campagnes, je crois qu'ils doivent surtout lutter pour ne pas se faire interdire et ne pas se faire arrêter. Je pense que les fronts que les kurdes ont construit pour l'obtention de meilleurs droits démocratiques et d'autonomie sont la meilleure piste pour construire un rapport de force dans la construction d'une organisation politique des travailleurs kurdes plus solide et surtout viable, à moyen ou long terme. Maintenant, il faut voir où ils veulent aller et je ne pense pas qu'il y a des perspectives sérieuses à long terme.

    Dans les 2 cas, l'absence d'un vrai parti communiste, fonctionnant sur ses 2 jambes (légal et illégal) et à l'offensive dans la construction d'une mobilisation de classe et dans une perspective internationale (et même nationale, pas juste régionale), se fait sentir. Mais, tout ce dispositif, tout cet héritage est vraiment impressionnant et laisse rêveur ou optimiste (ça dépend des avis) quant à l'avenir de cette lutte.

    3. J'ai déjà eu l'occasion de parler de tout ça avec un coco de Turquie. Je crois que les communistes turcs soutiennent les revendications d'autonomie des kurdes, mais (et c'est le plus important) ils refusent le caractère nationaliste qui replie les kurdes sur des revendications culturelles ou territoriales. Pourtant, les travailleurs de Turquie auraient bien besoin d'une unification de tous les mouvements progressistes du pays contre les capitalistes turcs, européens et américains qui profitent de l'exploitation des ouvriers de toute ethnie. En soit, le cama avait l'air de même pas comprendre pourquoi ils étaient en contradiction avec eux. Cela dit, je pense que les communistes turcs (du moins le TKP) sont surtout présents dans l'(extrême) Ouest du pays.

    Il y a beaucoup à dire, et ici je ne parle que la Turquie. Mais quand on pense aux autres pays qu'ils touchent et qu'ils ignorent royalement, je trouve vraiment dommage qu'ils s'isolent vis-à-vis des autres luttes du Proche-Orient, pourtant incontournables.

    Pour moi, il y a donc à boire et à manger. :-)
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par Joe le Jeu 20 Oct - 10:02

    Je me demande comment des communistes peuvent refuser le droit à l'autodétermination pour les Kurdes, et donc la possibilité d'exprimer librement leur culture. De plus le PKK ne défend pas à ma connaissance une séparation pure et simple mais le maintien dans une sorte d'union démocratique avec la Turquie. Après comme tu dis, j'ai déjà entendu aussi des critiques à l'encontre de sa ligne politique. Mais ne se revendique t-il pas toujours du marxisme-léninisme ?


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    erve
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 95
    Date d'inscription : 19/07/2011

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par erve le Jeu 20 Oct - 20:34

    Je n'ai que des informations partielles, je suis ouvert à d'autres éventualités, mais je crains que non. :-(
    avatar
    Joe
    Partisan
    Partisan

    Messages : 687
    Date d'inscription : 17/06/2011

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par Joe le Ven 21 Oct - 11:27

    Comme j'avais chez moi l'opuscule "Guerre et paix au kurdistan" publié il n'y a pas trop longtemps par Ocalan, j'ai pu en trouver la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. On peut souligner plusieurs points dans ce bouquin :

    - "J'offre à la société turque une solution simple. Nous réclamons une nation démocratique. Nous ne nous opposons ni à l'unité de l'Etat, ni à la République. Nous acceptons la République avec sa structure unitaire et sa laïcité. Nous considérons toutefois qu'elle doit être redéfinie selon les normes d'un Etat démocratique respectant les différents peuples et cultures et les droits de ceux-ci. Dans ce cadre, les Kurdes doivent être libres de s'organiser de manière à pouvoir vivre avec leur langue et leur culture et se développper économiquement et écologiquement. Ceci permettrait aux Kurdes, aux Turcs et aux autres cultures de vivre ensemble au sein d'une nation démocratique en Turquie."

    On constate effectivement que l'accent est mis sur les questions culturelles. Mais plusieurs points démontrent qu'il n'a pas abandonné le marxisme. Il parle ainsi de "nationalisme bourgeois" pour désigner le nationalisme turc comme "fondement idéologique de l'oppression coloniale". En fait, il semblerait effectivement que le PKK soit revenu sur des questions importantes du marxisme-léninisme. Ocalan remet en cause :
    - L'organisation militaire, centralisée et hiérarchisée du parti communiste au prétexte qu'une telle organisation serait trop comparable aux Etats, et transformerait le parti de libération en parti d'oppression.
    - La conception de la violence comme prolongation de la politique par d'autres moyens, à quoi il préfère la stricte "autodéfense". On peut dès lors supposer qu'il remet aussi en cause la dictature du prolétariat.

    Spoiler:

    Critiques principales
    Sans aucun doute mon enlèvement fut un sévère coup porté
    au PKK. Cela ne fut cependant pas la cause du changement
    idéologique et politique. Comme les autres partis, le PKK possède
    depuis sa conception une structure hiérarchique similaire
    à celui des États. Cependant une telle structure représente une
    contradiction dialectique avec les principes de démocratie, de
    liberté et d’égalité. C’est un fait contradictoire qui concerne
    tous les partis quel que soit leur philosophie. Même si le PKK
    se réclamait défenseur d’idées pour la liberté, nous n’avions pas
    réussi à nous libérer nous même de la manière de penser des
    structures hiérarchiques.
    Il existe une autre contradiction majeure de la lutte du PKK
    pour un pouvoir politique institutionnel, qui façonna et ordonna
    le parti. Les structures qui acceptent les principes du
    pouvoir institutionnel sont en contradiction avec la démocratisation
    sociétale auquel le PKK affirmait adhérer. Les membres
    actifs de n’importe quel parti similaire ont plutôt tendance à
    être dirigés par leurs supérieurs que par la société, ou sont selon
    le cas enclin à vouloir eux-mêmes monter en grade pour
    diriger. Les trois grandes tendances idéologiques fondées sur la
    conception d’une émancipation sociale furent toutes confrontées
    à cette contradiction. Quand il a fallut instaurer des
    conceptions sociales qui dépassaient le capitalisme, ni le réelsocialisme,
    ni la démocratie sociale, ni les mouvements de libération
    nationale ne furent capables de se libérer des contraintes
    idéologiques du système capitaliste. Rapidement ils devinrent
    des piliers du système capitaliste dans leur quête du pouvoir
    politique institutionnel au lieu de se concentrer sur la démocratisation
    de la société.
    Une autre contradiction importante portait sur la place de la
    guerre dans les valeurs l’idéologique et politique du PKK. La
    guerre était perçue comme la continuation de la politique par
    d’autres moyens et fut idéalisée comme instrument stratégique.
    Ceci fut une contradiction évidente de l’image que nous
    nous faisions de nous même, d’un mouvement combattant
    pour la libération de la société. Selon ce principe, l’utilisation
    de la force armée ne peut être justifiée que dans un but de nécessaire
    auto-défense. Toute activité allant au-delà contredirait
    l’approche d’émancipation sociale auquel le PKK s’était engagé
    car tous les régimes oppressifs de l’histoire avaient été fondés
    sur la guerre ou avaient alignés leurs institutions sur une logique
    de guerre. Le PKK a crut que la lutte armée suffirait
    à faire respecter les droits dont les kurdes avaient été privés.
    Bien que le PKK se soit considéré comme un parti démocratique,
    une idée si déterministe de la guerre n’est ni socialiste
    ni démocratique. Un véritable parti socialiste ne peut ni être
    dirigé par des structures hiérarchiques ressemblant à celles des
    États, ni aspirer au pouvoir politique institutionnel fondé sur
    la base de la protection de son pouvoir et de ses intérêts par la
    guerre. La supposée défaite du PKK clamée par les autorités
    turques qui ont cru l’avoir vaincu avec mon enlèvement fut,
    éventuellement, une raison suffisante pour reconsidérer ouvertement
    d’un oeil critique les raisons qui empêchèrent le PKK
    de mieux progresser dans le mouvement de libération. La nouvelle
    orientation politique et idéologique prise par le PKK fit
    de ce qui ressemblait à une défaite une voie vers de nouveaux
    horizons.

    Comme on le voit cependant, il n'a pas renoncé à définir le PKK comme un parti "socialiste". Mais il n'a pas l'air de vouloir se battre pour une société socialiste au Kurdistan, et contre l'Etat bourgeois kurde. Il réclame simplement une solution à la manière de l'Afrique du Sud et n'est prêt à déposer les armes que dans le cadre d'une telle solution. Dès lors on peut penser qu'il n'a pas l'intention de se battre pour le socialisme en usant de la violence révolutionnaire. Or il est bien difficile d'imaginer l'établissement du socialisme dans un Etat confédéré à l'Etat turc, même par la voie démocratique. On peut donc penser, à l'instar de ce que tu déclarais plus haut, que sa lutte nationale et "culturelle" a pris le pas sur sa lutte pour le socialisme.


    _________☭_________
    Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires ; ils ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre - Robespierre

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    erve
    Nouveau
    Nouveau

    Messages : 95
    Date d'inscription : 19/07/2011

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par erve le Ven 21 Oct - 19:09

    Super le bouquin, je vais regarder un peu. Note des passages que tu trouves intéressants, j'en ferai autant. :-) Je vais marquer que je soutiens "plutôt le PKK".

    Contenu sponsorisé

    Re: Soutenez-vous le PKK ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 15:42